8 mai 1945 : Un 75e anniversaire bien "particulier"

Une cérémonie de quelques dizaines de minutes, un Chant des Partisans et une Marseillaise. Une seule et unique gerbe a été déposée devant le monument de Rauba Capeù, sans public.

Un comité très réduit , distanciation sociale oblige, les rangs clairsemés . Quatre porte-drapeaux ont pu assister à la cérémonie.

Le préfet des Alpes Maritimes Bernard Gonzalez a estimé que, "même a minima, il fallait absolument maintenir la célébration."

Pour les anciens combattants, hors de question de renoncer à ces commémorations, et au devoir de mémoire : Rémy Giacchero, directeur départemental de l’Office national des anciens combattants et victimes de guerre était bien présent à la cérémonie.

Partager

Laisser un commentaire