À l’Ariane, Christian Estrosi et Nadia Hai, ministre chargée de la ville signent un dispositif de médiation

« Les bataillons de la prévention », voici le nom du nouveau dispositif de médiation sociale qui a été mis en place dans 47 quartiers en France dont deux à Nice : l’Ariane et Les Moulins.

Vendredi dernier, le maire de Nice, Christian Estrosi, son adjoint Anthony Borré et la ministre déléguée chargée de la ville, Nadia Hai, sont venus présenter puis signer ce nouveau dispositif dans le quartier de l’Ariane.

Ce nouveau dispositif les “bataillons de la prévention” vient compléter le projet de médiation sociale de nuit qu’avait déjà mis en place Christian Estrosi début 2021. Il permet de mettre en place une médiation sociale et une prévention spécialisée afin d’accompagner les jeunes de 12-25 ans dans leur insertion sociale, notamment à travers la scolarité, l’emploi et la formation, tout en prévenant les actes de violences et de délinquances. Ce dispositif est déployé sur des horaires non conventionnels, le soir et les week-end.


Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la ville (au centre à gauche), Christian Estrosi, maire de Nice (au centre à droite) et Jennifer Salles-Barbosa, adjointe au maire de Nice déléguée aux solidarités (à droite). Vendredi 18 février 2022.

Après avoir pris le temps de rendre visite aux habitants de l’Ariane ainsi qu’aux carnavaliers présents dans le cadre du carnaval des quartiers, lors de son discours de présentation du dispositif, le maire de Nice a tenu à remercier Karim Ben Ahmed, conseiller municipal et président de l’association ADAM qui portera la mise en place des « bataillons de la prévention » sur les secteurs de l’Ariane et des Moulins, qui « représente le visage de ces quartiers au sens noble du terme, où la diversité est une richesse ».

Le maire de Nice avait exprimé sa volonté quant à la reconquête urbaine et sociale des territoires les plus fragiles, en améliorant notamment la tranquillité et la qualité de vie de leurs habitants, un point sur lequel Nadia Hai est longuement revenue lors de sa prise de parole au moment de signer le dispositif.

« L’attractivité d’un quartier c’est aussi sa tranquillité parce que les premières victimes de l’insécurité sont les habitants qui y résident » a-t-elle déclaré « croire beaucoup en cette offre de médiation que nous proposons aux jeunes qui sont bien souvent en perte de sens, en manque de perspective ».

« Notre objectif de sauver cette jeunesse des quartiers ne peut être finalement atteint sans un travail collectif entre l’État et les collectivités. Ce qui justifie ma présence aujourd’hui à Nice, c’est de saluer l’action qui a été engagée par les élus locaux et de montrer à quel point l’État sait apporter sa contribution face à l’ampleur du phénomène que sont la délinquance et les trafics en tout genre », Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la ville.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire