Affrontements entre bandes rivales à la patinoire Jean Bouin : la ville porte plainte

Ce weekend, des bandes rivales s’étaient donné rendez-vous à la patinoire Jean-Bouin pour des affrontements. Ces événements se sont d’abord déroulés vendredi soir avant de se poursuivre le lendemain.

Vendredi soir, la patinoire était particulièrement et inhabituellement pleine, avec près de 800 personnes réparties sur la glace et sur les gradins, dont les dizaines d’adolescents venus s’affronter. Le lendemain, même scénario, et la situation devenait tendue voire dangereuse.

Samedi 16 novembre, la police a dû intervenir après que la sécurité de la patinoire ait appuyé sur le bouton d’alarme. Le site a ensuite été évacuée.

Résultats des courses : six personnes ont été interpellées et quatre ont été placées en garde à vue. Fort heureusement, les affrontements n’ont fait aucun blessé et n’ont pas causé de dégât matériel.

La jauge de la patinoire a été revue à la baisse : à partir de mercredi 17 novembre, la capacité maximale autorisée sera de 600 personnes, et non plus 800.

La ville porte plainte
Suite à ces événements, une réunion en mairie s’est déroulée hier, lundi 15 novembre, rapporte le quotidien Nice Matin.

Le premier adjoint au maire, Anthony Borré, a rapporté à Nice Matin que les moyens de sécurité allaient être renforcés, et il a qualifié ces actes d’« inacceptables ».

La ville de Nice, en plus de l’annonce de nouvelles mesures, a déposé plainte.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire