Alexandre Benalla condamné à trois ans de prison

L'heure du jugement a sonné. Hier l'ancien collaborateur du président âgé de 30 ans, a été condamné à une peine de prison ferme pour des violences commises en 2018 à Paris.

Le verdict est tombé : Alexandre Benalla a été jugé coupable de « violences en réunion » et « d’immixtion dans la fonction de policier ». Mais aussi fabrication et d’usage de faux de passeport diplomatique ainsi que de port d’arme illégal par le Tribunal de Paris.

Il a été condamné à trois ans de prison dont un an ferme sous bracelet électronique. À cela, s’ajoute une interdiction d’exercer dans la fonction publique durant 5 ans, une interdiction de détenir une arme durant 10 ans et 500 € d’amende.

« un sentiment d’impunité et de toute-puissance »

La peine va au-delà de la condamnation demandée par le parquet en septembre, qui avait requis 18 mois de prison avec sursis.

Mais durant l’audience, l’ancien chargé de mission de l’Elysée a adopté une attitude « insupportable et un sentiment d’impunité et de toute-puissance » précise le Palais de Justice.

« Vous avez été investi d’un certain pouvoir, réel au regard de vos fonctions, supposé du fait de votre proximité avec le président de la République. Vous avez trahi la confiance qui vous a été faite par cette nomination. » s’est indigné Isabelle Prévost-Desprez la présidente du tribunal.

Pour rappel le prévenu, comparer pour des faits survenus le 1er mai 2018. L’ancien collaborateur du président a frappé des manifestants sur la place de la Contrescarpe a Paris. Ce jour-là, il porte un brassard de police orange pourtant il ne fait pas partie des forces de l’ordre.

Une décision de faire appel

Sur le banc des accusés aux côtés d’Alexandre Benalla, Vincent Crase, ainsi que deux policiers : Maxence Creusatt et Laurent Simonin ont également condamné. Toutefois, ils ont quant à eux écopé de peines avec sursis.

Alexandre Benalla a annoncé son intention faire appel. Son avocate décrit un jugement « d’une sévérité inouïe ».

L’ancien collaborateur du président est encore visé par trois enquêtes préliminaires.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire