Anticor vs Ciotti : de l’air ou comment glisser sur une peau de banane ?

Le parquet de Nice a ouvert une enquête qui concerne Eric Ciotti, député et Président de les Républicains 06. L'élu, ancien président du Conseil Départemental , duquel est encore conseiller mais surtout le grand argentier du fait qu'il préside la commissions des finances. Le problème, si problème il y a, viendrait de l'utilisation de sa part de moyens (voiture de service, personnel) qui ne seraient pas conformes aux dispositions administratives. Cette utilisation de moyens humains et matériels du CD06 pourraient être constitutifs d’un détournement de fonds public.

Ce sera une bulle d’air ou la classique peau de banane qui vous fait glisser ?
Aucun élément, à ce stade, peut corroborer l’information qui s’est diffusée dans l’après-midi.

À l’origine, l’association Anticor06* qui avait déposé le 12 septembre 2019 un signalement auprès du procureur de Nice. "Le parquet de Nice a estimé que les éléments étaient suffisants pour ouvrir une enquête" communique Anticor06.

Pour l’association Anticor ces faits "pourraient être constitutifs d’un détournement de fonds public, comme décrit par l’article 432-15 du Code pénal qui dispose que « Le fait, par une personne dépositaire de l’autorité publique ou chargée d’une mission de service public, un comptable public, un dépositaire public ou l’un de ses subordonnés, de détruire, détourner ou soustraire un acte ou un titre, ou des fonds publics ou privés, ou effets, pièces ou titres en tenant lieu, ou tout autre objet qui lui a été remis en raison de ses fonctions ou de sa mission, est puni de dix ans d’emprisonnement et d’une amende de 1 000 000 €, dont le montant peut être porté au double du produit de l’infraction ». "

Eric Ciotti ve veut "serein". "J’accueille cette procédure avec la plus grande sérénité", a-t-il répondu aux sollicitations.

Anticor est une association qui combat la corruption politique.

Partager

Laisser un commentaire