Après avoir réussi le confinement, il faut réussir le déconfinement

"Après avoir réussi le confinement, il faut réussir le déconfinement", ce sont à la fois le bilan et l'objectif de Christian Estrosi en ces temps de pandémie.

On est à quelques jours du redémarrage ( le Premier Ministre s’exprimera dans l’après-midi mais la carte de l’hexagone est, sauf quelques cas résiduel , de couleur verte ) et tout le monde sait que la clé pour assurer un fonctionnement normal d’une collectivité est la mobilité.

Premier axe pour son ampleur ( 308.000 usagers/jour) ce sont donc les transports publics.

De 40% de sa capacité actuelle, le réseau montera progressivement en puissance pour retrouver sa situation normale à fin mai/juin. Des ajustements sont prévus sur les lignes 8 et 23 du bus.

Un point d’interrogation reste pour l’impact du télétravail ( Mairie, Préfecture, CHU ) et des horaires décalés ( personnel administratif du CHU , les activités des BTP démarreront à 7h).

Deuxième volet, un plan vélo ambitieux : d’ici la fin du mois de mai , un objectif de 60 km au total

" Ce plan est la poursuite des trames vertes et du plan vélo* initié depuis 18 mois" , a commenté le mire de Nice lors de la présentation.

En fait, la liste des ménagements est particulièrement intéressante et quelque peu surprenante.

à partir du 11 mai :

boulevard Gambetta (de la Promenade des Anglais à l’avenue Thiers) (1600m), avenue Thiers (800 m), quai des Etats-Unis (2500 m), avec la mise en sens unique Est-Ouest de la circulation, avenue Gallieni (500m), les accès à la place De Lattre de Tassigny, le boulevard de la Madeleine sur 4000 m

Cela permettra de mailler le centre-ville avec les pistes existantes le long du Paillon, sur les axes de la trame verte et la Promenade des Anglais.

D’ici la fin du mois de mai

partie haute du bd Gambetta, rue Maccarani, pour la desserte de la gare SNCF : axes Durante – Villeneuve – Trachel – Binet, pour Nice Nord : axes Raynaud – Théodore de Banville, pour le quartier de Riquier : une piste sur Pierre Sola et une desserte de l’esplanade de Lattre de Tassigny, avec l’installation de vélos en libre service, une liaison vers l’Ariane le long des berges du Paillon, une liaison vers Carros par la RM 6202 ou la RM6202bis jusqu’au pont Charles Albert

"Chacun de ces projets fera l’objet d’un suivi en temps réel, et sera adapté en fonction des besoins et des impacts", a précisé Christian Estrosi.

Pour favoriser la mobilité douce , un parc relais à Ferber avec 60 vélos électriques en free floatting, avec une capacité à monter à 200 vélos électriques en fonction de la demande d’ici fin juin.

D’autres acteurs seront mis à contribution :

Cityscoot qui depuis 3 ans déploya sa flotte de scooter électrique en freefloating mettra en place les gratuités suivantes : 30 minutes pour tout utilisateur Cityscoot déjà inscrit/ 60 minutes pour tout nouvel inscrit à Cityscoot

Renault mobility, qui exploite des Zoé en libre service sur notre territoire, a prévu des offres promotionnelles et de gratuité dès la reprise du service.

* Création d’une prime à l’achat d’un vélo mécanique, d’un montant de 100€ maximum et représentant 50% maximum du prix du vélo. Complétera la prime déjà existante de 200€ pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. Les velobleus et e velobleus seront gratuits (abonnements et utilisation jusqu’à 2h) jusqu’au 1er juillet - les cycles seront désinfectés tous les jours.

Une boîte à idées est ouverte : nicemobilites@nicecote

Partager

Laisser un commentaire