Beaucoup de touristes à Nice mais très peu de monnaie !

L'été n'est pas encore fini ! Mais où se cache le beau temps et ses températures estivales ? Au cœur de Nice, dans les rues étroites de la vieille ville, les touristes vont bon train entre une glace et une socca, une carte postale et un cadeau souvenir. Mais qu'en pensent certains commerçants ? Le taux de fréquentation touristique dans le Vieux Nice a-t-il contribué à une hausse de leurs revenus ?

Place Rossetti
©Gaëlle Assoune

"Il y a trop de monde, surtout au mois d’août ! Rappelez-moi en septembre", s’excuse la responsable du glacier Fennochio, qui n’a pas le temps de répondre à nice-premiere. Pour cette commerçante, les touristes sont bien là, devant sa vitrine, et passent leur temps à se rafraîchir les papilles. Et pour cause, selon un sondage du CRT de la région PACA, le taux de fréquentation touristique est jugé "assez bon à bon" par 75% des professionnels interrogés pour le mois de juillet, et "bon" par 78% d’entre eux pour le mois d’août.

Mais si les touristes honorent leurs réservations dans les 185 hôtels de la ville, ils ne mettent pas pour autant la main au porte-monnaie. Dans le Vieux Nice, il n’y a ni hôtel, ni chambre d’hôte ou auberge de jeunesse. Si les touristes viennent flâner dans les rues de la vieille ville, c’est parce qu’ils cherchent le niçois qui parle son patois, veulent goûter à sa cuisine typique, prendre en photo les maisons aux couleurs provençales, respirer les odeurs du pays. "Ils se promènent, passent devant les commerces mais ne dépensent pas beaucoup", déclare Daniel Silvetti, restaurateur de (Lu Fran Calin) spécialisé dans la cuisine niçoise. Chez Hélène Albou, responsable du Bar des oiseaux, qu’elle a repris en Janvier 2006 à l’humoriste Noëlle Perna, dit "Mado la niçoise", "les touristes viennent visiter le café-théâtre comme s’ils étaient en pèlerinage dans une église. Ils entrent, regardent et sortent comme si de rien n’était."

Hélène Albou
©Gaëlle Assoune

Heureusement pour Daniel et Hélène, ce sont les habitués qui font leur principale clientèle. Pour lui, son chiffre d’affaires reste stable toute l’année : "Les gens recherchent la qualité des produits, des prix raisonnables et un accueil chaleureux. Ils veulent qu’on les respecte." Et Hélène d’ajouter : "Le Bar des oiseaux véhicule davantage une image d’hiver que d’été, c’est pour cette raison que nous prenons nos vacances annuelles fin août et rouvrons début septembre." Ensuite, la saison redémarre entre le restaurant, le midi et les soirées à thèmes et concerts organisés, le soir.

L’important taux de fréquentation des touristes dans toute la ville n’assure pas forcément une augmentation des revenus à tous les commerçants de la vieille ville, sauf peut-être aux vendeurs de crèmes glacées. Mais le fait que les touristes ne dépensent plus n’est pas l’unique raison de cette stabilité économique des recettes touristiques. Les professionnels s’accordent tous à dire que la Coupe du Monde a nuit à leurs affaires dès le mois de juin, puis ça a été l’arrivée de la canicule au mois de juillet, et récemment, celle de fortes pluies et d’un grand froid en plein mois d’août. "Sans oublier les agences de voyages qui, selon une amie qui travaille dans ce domaine, déconseillent aux touristes français et étrangers de venir à Nice à cause des travaux du Tramway qui encombrent les accès Nord de la vieille ville et empêchent les gens de se garer " affirme

Nocy Bé
©Gaëlle Assoune

Fabrice Rochefer, qui tient le Nocy-Bé, bar à narguilés spécialisé dans les thés du monde. Cependant, il en convient, le mois d’août a bien démarré, et dans l’ensemble les chiffres ne sont pas meilleurs que l’année dernière, mais pas plus catastrophiques non plus.
Cela dit, la vieille ville ne doit pas se transformer en un quartier d’habitués et de riverains où les touristes ne feraient qu’y passer pour manger une pizza à trois. Et pourquoi pas à quatre ?

Lu Fran Calin, 1 rue Colonna d’Istria, 06300 Nice
0493808181

Le Bar des oiseaux, 5 rue St Vincent, 06300
0493802733

Nocy-Bé, 6 rue Jules Gilly, 06300
0493855225

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message