Beauvau de la sécurité : Christian Estrosi déplore la non-association des polices municipales à cette réflexion

Ce lundi 25 janvier 2021 s’est ouvert le Beauvau de la sécurité, visant à organiser un grand débat national sur la place des forces en France et proposer une réforme de la police française dans le cadre de la future loi d’orientation et de programmation de la sécurité intérieure. A cette fin, le gouvernement a annoncé qu’il organiserait une grande concertation de l’ensemble des acteurs de la sécurité dans notre pays.

Alors que les syndicats de police et les représentants de la gendarmerie ont été réunis afin de présenter la feuille de route de ce débat national qui aura lieu jusqu’en mai prochain, Christian Estrosi, maire de Nice, déplore dans un courrier adressé à Gérald Darmanin, ministre de l’intérieur, que les représentants des polices municipales n’aient pas été associées à cette réflexion. Pourtant, le dernier livre blanc de la sécurité intérieure, publié en novembre dernier par le gouvernement, a reconnu leur rôle essentiel.

Voici les mots du président de la Métropole Nice Côte-d’Azur :

Troisième force de sécurité intérieure en France, les polices municipales sont des acteurs incontournables de la sécurité publique dans notre pays. Elles sont en première ligne depuis de nombreuses années en exerçant des compétences indispensables à la sécurité du quotidien et en travaillant en étroite collaboration avec les autres forces de sécurité de notre pays.

Comment oublier les assassinats d’Aurélie Fouquet et de Clarissa Jean-Philippe, policières municipales qui ont payé de leur vie leur engagement pour notre sécurité ? Comment oublier que ce sont des policiers municipaux qui sont intervenus les premiers lors du terrible attentat qui a touché notre basilique Notre Dame à Nice le 29 octobre dernier ?

Je demande au Ministre de l’Intérieur d’associer les représentants des polices municipales aux réflexions, et de procéder à la nouvelle installation de la commission nationale consultative des polices municipales, qui n’a pas été recomposée suite aux élections municipales, afin qu’elle puisse également participer à ce débat.

Le travail partenarial de tous les acteurs concernés par la sécurité des Français est plus que jamais nécessaire pour construire la société de vigilance que j’appelle de mes vœux et pour laquelle je suis prêt à agir avec Gérald Darmanin.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Rédacteur

Laisser un commentaire