Cérémonie d’hommage à la Villa Masséna

Ce mardi matin, à la Villa Masséna, avait lieu la Cérémonie d’Hommage Municipal aux victimes de l’attentat du 14 juillet 2016. Les présidents des associations de victimes, ainsi que Christian Estrosi et le Préfet des Alpes-Maritimes, ont tour à tour pris la parole pour rendre hommage.

Dans un décors chaleureux et verdoyant au sein de la Villa Masséna, dans une atmosphère pesante où les familles des 86 victimes de l’attentat au camion bélier de 2016 étaient réunis pour rendre hommage, les membres des différentes associations ont tenu à rendre hommage, par l’intermédiaire notamment d’un discours.

Le président de « Mémorial des Anges » a commencé par ces mots : « la tentation de lâcher est grave et récurrente mais leur désir est de nous voir nous relever ».

Le président de « Promenade des Anges » souhaite continuer à se battre pour qu’un musée-mémorial soit créé à Nice. Le directeur de « Life For Nice » a quand à lui repris un texte de Grand Corps Malade avec notamment ces paroles : « je n’ai pas trouvé les mots pour expliquer l’inexplicable ».

Christian Estrosi appelle à rester vigilant, à anticiper et à combattre. « Ce sont des douleurs, des chagrins qui nous interrogent sur le sens de nos vies ».

Le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzalez, a cité le président de la République Emanuel Macron, qui s’était rendu le 14 juillet 2017 à Nice : « le 14 juillet 1789 était un jour de fête, de liberté ; le 14 juillet 2016 nous a rappelé le prix de cette liberté », avait dit le président de la République.

Sous des airs de Mozart et de Chopin, les familles des 86 victimes (aves l’énumération de chaque nom et l’allumage des bougies) sont ensuite allées déposer des roses blanches sur le mémorial.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire