Chrisitan Estrosi : les dernières mesures prises pour la lutte contre la Covid-19

Plusieurs mesures ont été annoncées ce matin afin de contrer au mieux la pandémie à Nice. Christian Estrosi, accompagné de Richard Chemla, adjoint au maire délégué à la santé, à l’écologie et au bien-être, a donc présenté ces points depuis la mairie.

« On s’est tous dit que la Covid-19 serait saisonnière, mais nous avons eu tort ». Le maire Les Républicains rappelle que la pandémie refait surface actuellement, avec une augmentation des dépistages positifs et des hospitalisations. Cependant, il dit immédiatement que Nice a les moyens de mieux se protéger. Voici une présentation des dernières mesures annoncées.

Port du masque obligatoire

Dans un périmètre allant de Ganbetta à l’ouest, la gare Thiers au nord, Barla à l’est et du port à Magnan au sud, le masque sera obligatoire pour chaque niçois. Durant les deux prochains jours, les personnes n’en portant pas recevront un avertissement, mais au-delà de ce délai, ils recevront une amende de 35 euros. Pour plus d’informations, référez-vous à cet article.

Des haut-parleurs afin de sensibiliser aux gestes barrières

Dans les zones très exposées comme le Quai des États-Unis, des haut-parleurs seront installées afin de rappeler de porter son masque et de maintenir la distanciation sociale. Ces messages seront diffusés toutes les trente minutes. Et si cela est nécessaire, le CSU (Centre de Supervision Urbain), constitué d’une dizaine d’agents, pourra directement parler dans ces haut-parleurs afin de communiquer en direct.

Suppression des terrasses pour les établissements ne respectant pas les mesures de précaution

De nombreux établissements (majoritairement des bars et restaurants), ayant rouvert pour la période estivale, n’ont pas respecté l’obligation de porter un masque ou la distanciation sociale. Ces 23 établissements ont fait l’objet d’un rappel à la loi. Désormais, si ces derniers se font surprendre en train de réitérer ce non-respect des règles, ils risquent jusqu’à la suppression de leurs terrasses. « C’est tant pis pour eux », dit Christian Estrosi.

Continuer le dépistage pour tous avec des postes mobiles

Les postes mobiles de dépistage PCR vont rester disponibles pour tous, cela toujours gratuitement et sans rendez-vous. Les personnes ayant de légers symptômes ou même aucun sont invités à venir se faire dépister. Ces trois postes (deux mobiles et un placé sur la place Masséna) sont accessibles à tous ceux ayant leur carte d’identité et leur carte vitale sur eux. Les résultats sont disponibles individuellement en 24h. En huit jours, c’est près de 3 000 niçois qui se sont fait dépister.

Une collaboration avec le Centre Hospitalier Universitaire pour un nouveau type de dépistages

Christian Estrosi et le CHU de Nice travaillent ensemble afin d’élaborer un dépistage olfactif. La Covid-19 causant une perte de l’odorat, ce nouveau type de test devrait contribuer à l’étude conduite par des chercheurs de l’institut de chimie de la ville.

Prélever les eaux usées

Le virus ayant la capacité de se transmettre par les selles, une opération de prélèvement des eaux usées se mettre en place à des fins d’analyse.

©Kevin Vestri

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire