Christian Estrosi « Chaque fois que l’on construira, on détruira »

Ce matin du vendredi 24 septembre, le maire de Nice, Christian Estrosi était l’invité de France Bleue Azur à 7 h 45. Il s’est exprimé sur le thème de l’écologie et sur le plan d’action vert qu’il va mettre en place.

Le maire de Nice, à la mairie depuis 2007, s’est exprimé sur plusieurs actions écologiques fortes qui vont être mises en place prochainement.
Il fait d’abord part de son envie de supprimer le péage de Saint Isidore.
« Dans la discussion que j’ai avec l’État et Escota, je veux faire disparaître le péage de Saint-Isidore. C’est une illusion de conserver un péage comme celui-là. Ce péage est le point d’émission de CO2 le plus important de tout le département et sa suppression facilitera le contournement de Nice. »

Il est ensuite revenu sur le plan local d’urbanisme métropolitain, plus particulièrement sur l’artificialisation des sols (perte des qualités naturelles d’un milieu à cause d’une transformation). Il a décrété que la ville de Nice aurait un bilan neutre dans l’artificialisation des sols. « Chaque fois que l’on construira, on détruira. On reste neutre de sorte que nous n’ayons pas de conséquences. Sur une constructibilité où nous imposerons aux promoteurs de faire de la construction en neutralité carbone. »

Pour finir, il a dévoilé le plan des transports publics et son envie qu’en 2025, ils soient tous à zéro émission carbone. « Nous avons déjà commencé avec les premiers bus électriques. Mais entre l’hydrogène et l’électrique, nous aurons de manière progressive entre 2022, 2023, 2024, 2025, 100% des transports publics de la métropole (plus d’Isola et Auron) à zéro émission carbone. »

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire