Christian Estrosi convoque le Conseil de Santé Publique de Nice

Alors que le gouvernement pourrait prochainement décider d’un troisième confinement, au vu des résultats face à la crise sanitaire liée au Covid-19, le maire de la ville de Nice, Christian Estrosi, convoque les professionnels de santé, ce lundi.

Pour le maire de Nice, Christian Estrosi, il est temps de réagir. Les derniers indicateurs liés à l’épidémie de Covid-19 sur le département des Alpes-Maritimes ont révélé une hausse des contaminations et des admissions en réanimation. Ces chiffres indiquent clairement le relâchement constaté sur l’espace public par les services de la ville et la Police Municipale depuis le début des vacances de Noël.

Le maire intervient sur la crise

Face a cette situation, le président de la Métropole Nice Côte-d’Azur va convoquer son Conseil Local de Santé Publique fraichement nommé, ce lundi 28 décembre 2020, par visioconférence, afin de faire un point sur la situation.

Composé du Professeur Michel Carles, infectiologue au CHU de Nice Officiel, du Professeur Christian Pradier, chef du service du département de Santé publique du CHU de Nice, ou encore du Docteur Véronique Mondain, chef du service infectiologie au CHU de l’Archet et du Docteur Richard Chemla, adjoint au Maire délégué à la Santé, à l’Environnement et au Bien-être, le conseil local de santé publique de la ville de Nice a été créé en novembre 2020 à l’initiative de Christian Estrosi afin d’apporter des réponses coordonnées et efficaces en période de crise sanitaire comme maintenant.

Quelques chiffres des indicateurs

Les résultats des indicateurs sont indéniables. D’abord, on constate une augmentation du taux d’occupation des lits dans le service Covid du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Nice, où une quinzaine d’admissions supplémentaires ont été dénombrées en l’espace d’une semaine, soit un total de 57 lits occupés au sein du service Covid. Ensuite, le taux de positivité qui s’est élevé à 7% contre 5,5% la semaine dernière, avec 2 747 personnes positives selon les chiffres de l’Agence régionale de Santé.

D’après la mairie, une nette hausse des verbalisations par la Police Municipale uniquement lors de la journée du 23 décembre a été constatée. Plus de 50% de ces verbalisations avaient pour motif une absence de justificatif de déplacement. Dix-neuf verbalisations pour non port du masque sur l’espace public ont par ailleurs été constatées.

En conséquence, la police municipale s’est vue dans l’obligation de renforcer les contrôles puisque les gestes barrières ont du mal à être respectés ces derniers temps. La municipalité tient à souligner que "si les fêtes de Noël ont permis à beaucoup de retrouver famille et amis, les services de la Ville et la police municipale ont remarqué, à de trop nombreuses reprises, un relâchement dans le respect des gestes barrière et de la distanciation sociale. Ce laisser-aller se traduit malheureusement par des chiffres en hausse ces 48 dernières heures".

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Rédacteur

Laisser un commentaire