Collectivités territorial et monde économique mobilisés pour la relance

La Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur a lancé une enquête de perception auprès des entreprises du département afin de mesurer l’impact sur leurs activités des 3 grands secteurs d’activités , commerce, industrie, services. Jean-Pierre Savarino, Président de la CCI Nice Côte d’Azur précise les résultats de l’enquête, à ce vendredi : « L’impact économique est évident ! Annulations, reports de grands évènements impactent toute la chaîne de valeur : restaurants, hôtels, taxis, agences d’événementiel… Près de 72 % des entreprises ressentent déjà négativement les conséquences du coronavirus : ralentissement de l’activité et baisse de la fréquentation pour 61% d’entre elles. 42% observent une baisse de leur carnet de commande. Sans surprise, dans un département reconnu pour son potentiel touristique, ce secteur est frappé de plein fouet. Cependant 25% des industriels déplorent aussi des répercussions négatives dans leurs activités d’import-export"*

Suite à ce résultat , une réunion a eu lieu dans l’urgence en mairie, organisée par Christian Estrosi , Jean-Pierre Savarino, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur et l’ensemble des acteurs du monde économique local,** en présence des services de l’Etat (ARS, DIRRECTE, DDFIP).

Des mesures d’aide ont été adoptées et annoncées :

La mise en place dès aujourd’hui d’un fond d’urgence d’aide aux entreprises impactées. Ce fond sera notamment abondé par la Ville de Nice, la Métropole Nice Côte d’Azur et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur et sera coordonné par la Chambre de Commerce et d’Industrie Nice Côte d’Azur à travers un guichet unique

Le report plus tard dans l’année 2020 du salon BÂTIR pour préserver les exposants de ce rendez-vous important

Le remboursement par la régie Acropolis à Nicexpo des frais des espaces payés par les exposants prévus sur la Foire expo qui a été annulée. Christian Estrosi demande en échange à Nicexpo de répercuter ce remboursement sur les entreprises ayant payé leur emplacement.

Aucune pénalité de retard ne sera par ailleurs imposée aux entreprises liées à la Ville ou la Métropole par un marché public, pour leur permettre de préserver leurs emplois, dès lors que ce retard est lié à un retard de livraison ou une indisponibilité de personnels dus à la crise du Coronavirus.

La facturation des droits de terrasse et d’occupation du domaine public (commerçants, cafetiers, restaurateurs, hôteliers, taxis sont reportés à la fin du mois de juin avec possibilité d’exonération pour les entreprises qui auraient une perte importante du chiffre d’affaire.

De plus, comme il a été rappelé, La Ville de Nice et la Métropole Nice Côte d’Azur participent par leur niveau d’investissement à la dynamique du territoire. En 2020, 435 millions d’euros seront investis. C’est dans ce cadre que la Ville de Nice et la Métropole proposent d’augmenter les acomptes versés aux entreprises concernées.

*L’Italie est un partenaire économique transfrontalier majeur, puisque 25% des entreprises travaillent avec ce pays.

**Dominique THILLAUD Président Aéroports de la Côte d’Azur, Jean-Pierre SAVARINO Président de la CCI NCA, Philippe RENAUDI Président de l’UPE , Denis CIPPOLINI Président Fédération Hôtellerie et Tourisme, Christophe SOUQUES Président Syndicat des cafetiers et restaurateurs des Alpes-Maritimes, Philippe DESJARDINS Président de la Fédération du commerce azuréen, Laure CARLADOUS Président Fédération Départementale du Bâtiment et Travaux Publics, Fabrice CAVALLERA Président du Syndicat des Taxis Niçois, Jean-Pierre GALVEZ Président Chambre de métiers et de l’artisanat, Daniel SFECCI Président de l’Union des Métiers 06, René COLOMBAN Président Syndicat des plagistes

Partager

Laisser un commentaire