Commémoration du 11 novembre : une journée de transmission du devoir de mémoire aux nouvelles générations

Ce matin devant le Monument aux Morts, quai Rauba Capeu, les autorités civiles et militaires, entourées d’un public venu nombreux, ont rendu hommage aux combattants et aux victimes de la Première Guerre Mondiale.

Cela fait 101 ans. Le 11 novembre 1918, à 5 heures 15 du matin, les représentants des Alliés et des Allemands, réunis dans un wagon de train dans la forêt de Compiègne, signaient l’Armistice.

Ce document met fin aux combats de la Première Guerre Mondiale qui aura fait plus de 18,6 millions de morts, d’invalides et de mutilés. C’est la reconnaissance de la victoire des Alliés, et de la défaite de l’Allemagne.

Dans son allocution, le Préfet Gonzales, représentant l’Etat , a donné lecture du message officiel du Secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants qui rappelle que cette journée commémorative conserve, plus d’un siècle après, toute son importance .

Ce 11 novembre 2019, l’Armistice a été commémoré dans de nombreuses communes azuréennes.

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message