Conseil Métropolitain : la reconstruction coûtera plus d’un milliard d’euros

Le conseil métropolitain, a voté, à l'unanimité, ce vendredi, un plan de soutien de reconstruction et revitalisation des vallées de la Vésubie, de l'Estéron et de la Tinée.

L’ordre du jour de ce conseil métropolitain était à la fois léger en terme de délibération, mais lourd de conséquence. Une délibération d’urgence comme en fin de semaine dernière au département afin de mettre en marche le plan de reconstruction des vallées sinistrés depuis maintenant quinze jours. Depuis le lendemain matin de la catastrophe, plus de 1 500 personnes (pompiers, force de l’ordre, militaires, géologues, bénévoles, techniciens, ouvriers...), s’activent sur le terrain pour permettre aux habitants de retrouver une vie "normale".

Pour ce faire, un fond d’urgence de 20 millions d’euros avait été rapidement débloqué pour permettre de rétablir les réseaux électriques, téléphoniques et d’eau. En tout pas moins de 50 km de route (15 km de routes secondaires et 35 km de routes structurantes) sont à refaire et plus de 25 km de réseaux d’eau potable à rétablir. Des déchetteries, bâtiments de service... sont à reconstruire.

La métropole Nice Côte d’Azur a donc voté une enveloppe spécifique de plus d’un milliard d’euros qui se décompose de la manière suivante :

  • 750 millions d’euros dédiés aux infrastructures routières et ouvrages d’art
  • 200 millions d’euros pour le confortement des digues et berges des cours d’eau
  • 30 millions d’euros pour l’alimentation en eau potable
  • 30 millions d’euros pour la reconstruction du réseau d’assainissement et des stations d’épuration
  • 10 millions d’euros pour le réseau électrique
  • 10 millions d’euros dans le réseau de télécommunication

Des aides aux entreprises

Plus de 1 500 entreprises ont été touchées ou impactées par les intempéries du 2 octobre. La métropole Nice Côte d’Azur a décidé de leur apporter un soutien financier de 800 000€ venant compléter l’aide exceptionnel de solidarité de deux millions d’euros versée par le conseil régional.

Un fond d’aide aux communes sinistrées de deux millions d’euros sera accordé par la Métropole dans une démarche d’accompagnement à court terme.

"C’est aujourd’hui que nous devons marquer de manière indélébile huit ans après la fondation de la première métropole de France combien ce territoire, en dimension humaine, en cœur, en âme, en générosité, doit trouver tout son sens", a souligné Christian Estrosi qui a présidé en sa qualité de président de la métropole Nice Côte d’Azur, ce conseil exceptionnel.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire