Conseil municipal : Christian Estrosi met le turbo avant les vacances

"Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis". Ce slogan cher au Maire de Nice qui en a fait son label avait été mis en sourdine depuis quelque temps. Il est vrai que la vie politique n'est pas un long fleuve tranquille et que parfois il faut savoir s'adapter au conteste pour mener à bien son action. Mais une nouvelle mandature permet de repartir de zéro ou presque. Donc on peut ressortir des tiroirs ce slogan pour donner du dynamisme à l'action.

C’est en tout cas ce qui ressort à la lecture du l’ordre du jour du Conseil municipal de ce matin. Plusieurs thèmes stratégiques seront discutés et délibérés.

Le plus sensible sera le paquet qui réuni - même si les délibérations seront formellement séparées, la reconversion du Palais des Expositions avec le prolongement de la coulée verte au long de la Promenade des Paillons, ce qui entraîne le départ du projet du futur Palais des Expositions situé à l’ouest, sur le terrain du MIN.

Argument de campagne électorale de l’ancien/futur maire, maintenant que la vie politique a repris son cours après le 28 juin et il s’agit de prendre les devants pour respecter le chronogramme (2024).

Contestée par les oppositions - les écologistes qui en voient une énième bétonisation de la Plaine du Var, les anciens frontistes qui défendent la vie commerciale du quartier - ce dossier a été fait l’objet de discussions lors du dernier Conseil Métropolitain. Il revient au Conseil Municipal de Nice et fera encore l’objet de discussions passionnées même si inutiles.

La majorité a la force du nombre, à l’opposition ne reste donc que la force de la parole qu’elle ne se privera certainement pas d’utiliser.

Autres sujets majeurs dans le domaine de la culture, les dossier d’études pour la localisation future du TNN à l’église des Franciscain - le site actuel étant destiné à la démolition - et pour donner une assise définitive au 109, un centre culturel potentiel mais qui - au moins jusqu’à maintenant, a tourné à petit feu.

Sous l’impulsion du nouveau adjoint à la culture Robert Roux, passionné de nouvelles expressions artistique, ce site - qui pourrait animer la vie culturelle des quartiers est - arrivera-t-il a trouver sa voie ?

Partager

Laisser un commentaire