Coronavirus : la Région dévoile son plan anti-covid pour les Alpes-Maritimes

Plusieurs axes sont touchés par l'intervention de la collectivité régionale qui veut éviter à tout prix un confinement total qui ferait plier l'économie azuréenne. Renaud Muselier, son président, a déjà les yeux rivés sur son renouvellement et il est monté au front dans cette circonstance difficile.

Tout faire pour garder les 55 lycées ouverts

Un dépistage sera proposé à 30.600 lycéens dans 55 lycées dès le retour en cours. Une opération similaire aura lieu dans les sites universitaires encore ouverts pendant les vacances, mais aussi dans les résidences universitaires CROUS, 40.000 étudiants concernés.

Venir en aide avec des masques FFP2

Le président de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur souhaite généraliser le port du masque FFP2 dans les zones où l’épidémie remonte en flèche. Il estime qu’ils sont "plus filtrants et plus efficaces, et permettront de limiter la circulation du virus."

Il y aura une remise de 40.000 masques FFP2 à la Métropole de Nice et de 40.000 autres au département des Alpes-Maritimes dès cette semaine.

La semaine prochaine, 200.000 masques FFP2 supplémentaires seront distribués aux communes des Alpes-Maritimes, aux hôpitaux, aux professionnels de santé et aux entreprises, en lien avec l’Agence Régionale de Santé et les associations patronales.

Accélérer la vaccination

Ces deux prochaines semaines, 35.000 doses arriveront en plus des 3.000 promises par Olivier Veran, le ministre de la Santé.

Gratuité des transports régionaux pour aller se faire vacciner

La gratuité se fera sur présentation de la pièce d’identité (+ de 75 ans), de la carte professionnelle (soignants), ou de l’ordonnance (personnes à risque).

Enfin, la semaine prochaine, le Vaccinobus de la Région sera mis à la disposition des Alpes-Maritimes pour aider à emmener le vaccin dans les territoires ruraux.

Pour les commerces qui vont devoir fermer le week-end avec le confinement, la Région a réabondé de 51 millions d’euros les dispositifs d’aide pour répondre à l’urgence de ces sociétés.

Partager

Laisser un commentaire