Couvre-feu avancé à 18h dans les Alpes-Maritimes à partir de ce samedi

Le préfet des Alpes-Maritimes, conformément instructions du Premier ministre, a pris ce jour un arrêté fixant le début du couvre-feu à 18 heures sur l’ensemble du département à compter du samedi 2 janvier 2021. Pour rappel, l’heure de fin du couvre-feu est inchangée et reste fixée à 6 heures.

En effet, le département des Alpes-Maritimes fait partie des départements concernés par de nouvelles mesures coercitives car les taux d’incidence et d’hospitalisation sont parmi les plus élevés.

En cause, le taux d’incidence : il est de 295 pour 100 000 habitants dans les Alpes-Maritimes et de 262 pour 100 00 habitants dans les Hautes-Alpes, d’après Santé Publique France, pour la semaine du 22 au 28 décembre. Ce taux est de 124 au niveau national.

Le maire de Nice défend cette idée de couvre-feu anticipé : "tout le monde a été conscient qu’imposer un reconfinement, là où nous pouvions avoir un couvre-feu anticipé à 18 heures était la bonne formule."

Une mesure qui ne fait pas l’unanimité parmi les élus azuréens. Pour David Lisnard, président de l’agglomération Cannes Pays de Lérins, Charles Ange Ginésy, président du Conseil départemental, Jean Leonetti, maire d’Antibes et président de l’agglomération Sophia Antipolis et Jérôme Viaud, président de l’agglomération du Pays de Grasse, il s’agit d’une "mesure inepte contre la Covid-19 et encore plus destructrice d’économie."

Les déplacements liés à l’activité professionnelle ne sont pas affectés par le couvre-feu, le motif de dérogation pour « activité professionnelle » permet de les prendre en compte.

Les dérogations et les attestations à présenter à partir de 18 heures restent les mêmes que celles déjà en vigueur pour le couvre-feu de 20 heures.

Partager

Laisser un commentaire