COVID-19 : Christian Estrosi promet un "confinement week-end" si le nombre de cas ne baisse pas à Nice

Lors d'une visio conférence cette après-midi, Christian Estrosi a annoncé réfléchir à la remise en place d'un confinement le week-end en plus de diverses mesures plus ou moins déjà connues.

"Après huit jours de couvre-feu, (lundi prochain) si le taux d’incidence dépasse toujours les 150 pour 100 000 habitants, je déciderai de mettre en œuvre un confinement économique", a annoncé le maire de Nice en milieu d’après-midi, entouré par Richard Chelma, adjoint délégué à la santé. En se basant sur les recommandations de l’ordre des médecins généralistes et de l’union des médecins de la région PACA, Christian Estrosi se dit prêt à "mettre en œuvre un reconfinement pour le week-end."

Certains commerces non-indispensables à la vie quotidienne pourraient également voir leurs portes se fermer par application du décret du 16 octobre 2020 article 50 en accord avec le Préfet des Alpes-Maritimes. Ce décret stipule que le Préfet est habilité à interdire ou réglementer l’accueil du public dans les établissements recevant du public.

Dans le même temps, le maire de Nice a précisé que la moitié du personnel de la ville et de la Métropole allaient re basculer dès demain en télétravail comme c’étiat le cas durant le confinement. Il en a profité pour inciter les différentes entreprises et institutions à en faire de même. Une fermeture des universités est également à l’étude avec une possible mise en application la semaine prochaine puisqu’un courrier au recteur a déjà été envoyé à cet effet. Cela entraînerait la mise en place de cours exclusivement en ligne pour la totalité des étudiants.

Protéger le système de santé

Les lieux culturels et sportifs pourraient également être contraints à la fermeture pour des durées encore indéterminées. Les activités sur les marchés verraient elles aussi la mise en place de nouvelles mesures barrières.
Je vais veiller à ce que les restrictions de l’État soient scrupuleusement respectées. Je ne laisserai pas exploser notre système de santé. Nous rouvrirons des places en hôtel pour accueillir les COVID-19 et leur permettre d’être en situation d’isolement comme nous l’avions fait en mars dernier", précise le maire. "Chacun a entre ses mains notre responsabilité collective par son comportement individuel. J’en appelle à la responsabilité de chacun car, le cas contraire, je serai obligé de prendre des mesures supplémentaires."

"En regardant monter, chez nous et autour de nous, la courbe du virus, je crains une seconde vague plus inquiétante que la première que nous avons connue et vous savez que je ne suis pas le seul aujourd’hui à le dire."

Il reste important de rappeler l’importance du respect des gestes barrières que ce soit dans le cadre professionnel ou privé. À l’approche des fêtes de fin d’année, il est encore possible d’inverser la tendance afin de passer un bon moment en famille !

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire