Covid-19 : les chiffres qui montrent que les prochaines semaines s’annoncent difficiles

Certes, la dynamique au niveau national n'est plus la même qu'au printemps. Mais les autorités pointent la vive circulation du virus. Une « marée très forte », voilà à quoi il faut s'attendre.

Les indicateurs de l’épidémie se sont encore détériorés en 24 heures ce samedi avec une nouvelle hausse des malades en réanimation et, selon les derniers chiffres publiés par Santé publique France, 26 896 nouvelles contaminations. Un bond en avant conséquent alors qu’on avait dépassé pour la première fois, la veille, la barre des 20 000.

Ces dernières 24 heures, les autorités sanitaires ont également enregistré 54 nouveaux décès liés au coronavirus à l’hôpital. Ce qui porte le total à 32 684 dont 21 852 morts à l’hôpital.

Voici ci-dessous plusieurs chiffres, issus des autorités sanitaires, qui dressent un bilan des dernières semaines, et une projection sur les prochaines :

  • 1 448 : La dynamique au niveau national n’est plus la même qu’au printemps, quand le nombre de patients accueillis en réanimation doublait tous les trois à quatre jours, jusqu’à atteindre 7000. Mais il est tout de même passé aujourd’hui de 700 à plus de 1 448 depuis la mi-septembre.
  • 893 : Le nombre de décès a atteint 893 la semaine dernière, contre 786 et 599 les deux semaines précédentes, pour un total qui atteint désormais plus de 32 000 morts depuis le début de l’épidémie. Cette hausse n’est pas surprenante, selon Santé publique France, en raison de l’augmentation des cas « depuis mi-août 2020 ». Dans les dernières 24 heures, 62 personnes sont mortes du Covid-19.
  • 17 jours : « L’augmentation de la circulation du virus, en particulier chez les personnes les plus âgées, fait craindre la poursuite des hospitalisations et des décès dans les semaines à venir », s’inquiète Santé Publique France . Si la dynamique se poursuit, le nombre de nouveaux patients admis en réa par semaine « aura doublé dans 17 jours ».
  • 10% : Le taux de positivité des tests (proportion des personnes positives sur l’ensemble des personnes testées) continue lui-aussi sa progression et dépasse pour la première les 10%, à 10,4%.
Partager

Laisser un commentaire