COVID-19 : un confinement local pour les deux prochains week-ends !

Le préfet des Alpes-Maritimes, Bernard Gonzalez, l'a annoncé. Une bonne partie du littoral azuréen sera confiné pour les deux prochains week-ends.

"La situation épidémique actuelle impose une restriction des déplacements, et donc un confinement partiel." Cette phrase, délivrée par Bernard Gonzalez, était le sujet principal dans les discussions des Niçois ces derniers jours. Depuis la venue d’Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, et les récentes déclarations de Christian Estrosi, le maire de la ville de Nice, les habitants de la Cité des Anges pouvaient craindre un durcissement des règles. Et il aura bien lieu, avec la mise en place d’un confinement pour les deux prochains week-ends. Cette décision touche le littoral, de Menton à Théoule-sur-Mer, mais aussi la métropole urbaine (Grasse, Vence...)

Aucune sortie, sauf muni d’une dérogation, ne sera autorisée entre vendredi 18h et lundi 6h. "L’accélération de la campagne vaccinale est nécessaire, il faut faire plus vite", reconnait Bernard Gonzalez. Les Alpes-Maritimes, fortement touchés par la Covid-19, sont le premier département de France à subir de telles mesures. La faute à des chiffres très inquiétants. La métropole possède ainsi un taux d’incidence trois fois supérieur à la moyenne nationale (741 pour 100 000 habitants au 17 février, contre 190 au niveau national).

Des mesures similaires au dernier confinement

Concernant les mesures mises en place, les commerces des magasins de plus de 5000 m2 seront contraints de fermer, sauf s’ils appartiennent au domaine alimentaire ou médical. Cette mesure entrera en vigueur à partir de demain. Le préfet a également annoncé un renforcement des règles autour des commerces. Désormais, les commerçants devront respecter la jauge d’un client tous les 15 m2, contre 10 actuellement. Cela permettra de réduire le nombre de clients dans les centres commerciaux.

Bernard Gonzalez souhaite aussi la mise en place de "médiateurs Covid", destinés à faire respecter les gestes barrière dans ces centres. Les commerces jugés non-essentiels (coiffeurs, esthéticiennes...) devront fermer lors des deux prochains week-ends. Les compétitions sportives sont maintenues pour les professionnels. Par ailleurs, les contrôles de police seront renforcés. Aucune sortie ne sera autorisée, sauf muni d’une dérogation. D’autres mesures, plus strictes, pourraient être prises si les chiffres ne s’améliorent pas dans les jours à venir.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire