De nouvelles décisions prises par le conseil Métropolitain

Les conseillers de la métropole se sont réunis hier matin afin d'aborder plusieurs décisions portant sur l'agglomération Nice Côte d'Azur.

Ce jeudi 29 juillet à 9 h 30, le conseil métropolitain s’est ouvert.
Animé par le président de la métropole Christian Estrosi, le conseil a d’abord débuté sur une minute de silence en hommage à Pierre Laffitte décédé le 7 juillet 2021.
Fils du peintre Jean Laffitte, Pierre Laffite était ingénieur et sénateur des Alpes-Maritimes de 1985 à 2008. Il est le créateur de Sophia Antipolis, premier pôle technologique de France et d’Europe.
Le président de la métropole, Christian Estrosi, aussi maire de Nice a ensuite abordé l’inscription de la ville de Nice au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il a remercié les conseillers de la métropole d’avoir soutenu ce projet et la fierté de cette décision.
« Je voulais vous exprimer ma gratitude pour avoir soutenu ce projet, ce soutien à l’unanimité à jouer beaucoup aussi, vous devez ressentir une grande fierté, je la ressens aussi. »

La première délibération du conseil porte sur un fonds d’aide destiné au secteur associatif pour le financement des dispositifs de contrôle du pass sanitaire. Cette aide est justifiée par le coût important des règles de sécurité sanitaire obligatoires à mettre en place lors des différentes manifestations. Les associations disposent souvent de peu de moyens pour mettre en œuvre ces actions dans le respect des règles sanitaires. La Métropole Nice Côte d’Azur a souhaité mettre en place une aide financière pour aider les associations à pouvoir continuer et à organiser des manifestations tout en répondant à ces exigences imposées par la crise sanitaire.
L’enveloppe est de 100 000 € pour l’année 2021 et va permettre de financer, à hauteur de 80 %, du montant, les coûts engendrés par la mise en œuvre de ces dispositifs.
Cette aide a été accordée à l’unanimité par les conseillers.

Les deuxièmes et troisièmes délibérations portent, elles, sur l’adhésion de deux communes dans la métropole : Châteauneuf-Villevieille et Drap.
Les écologistes n’ont pas voulu voter à cette délibération tandis que le Rassemblement National a voté pour.
Avec l’arrivée de Drap, la Métropole gagnera en cohérence territoriale, particulièrement en matière de continuité des réseaux de transports puisque cette commune va accueillir le terminus de la ligne 5 du tramway et qu’elle héberge sur son territoire le dépôt des bus métropolitains et un lycée fréquenté par des élèves issus de Nice et de La Trinité.
La commune de Châteauneuf-Villevieille présente quant à elle des atouts par son patrimoine historique et naturel. Elle offre également un fort potentiel pour installer de nouveaux agriculteurs.

Le conseiller métropolitain a ensuite abordé une thématique écologique en ce jour de dépassement (jour où l’humanité a épuisé les ressources de la terre pour l’année 2021).
C’est l’attribution d’une subvention aux acquéreurs particuliers d’un véhicule 100% électrique neuf résidant sur le territoire de la Métropole Nice Côte d’Azur qui était à l’ordre du jour.
Il a été proposé au Conseil métropolitain d’approuver l’augmentation du plafond de la subvention, pour l’année 2021 octroyée aux acquéreurs particuliers d’un véhicule 100% électrique neuf résidant sur le territoire de la Métropole Nice Côte d’Azur passant de 3000€ à 5000€.
Cette augmentation du plafond s’explique par une revalorisation de la subvention pour l’acquisition deux-roues électriques pour les résidents de la Métropole Nice Côte d’Azur passant de 200€ à 400€.

Le conseil métropolitain a voté oui pour la mise en place de cette subvention.
Cette aide se justifie face aux défis planétaires que sont le changement climatique, l’érosion de la biodiversité et l’épuisement progressif des ressources naturelles. Elle rejoint l’ambition de Christian Estrosi de faire de la Métropole Nice Côte d’Azur une référence en matière de développement durable, ce qui implique une transition des mobilités. Afin d’organiser cette conversion énergétique des modes de transport, il faut donc renforcer le soutien aux administrés et faire évoluer les aides pour inciter l’acquisition de moyens de transport électriques.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire