Déconfinement ...et après ?

Dans quelques semaines, après cette logue période de confinement, on retrouvera la vie de toujours ? Oui, certains retrouveront leur vie professionnelle, nous tous retrouverons les relations familiales et sociales . Pour quelques-uns ce sera le moment du deuil et de reconstruction de leur vie amputé de la présence de leurs chères. Cette période était triste mais elle a été également l'occasion de réflexions utiles. La première est que l'homme omnipotent de l'année 2000 a perdu contre la biologie, un virus, micro-organisme infiniment petit et mobile, local et mondial à la fois. Alors il faudra s'habituer à vivre différemment parce que le virus sera toujours présent , un vaccin ( que l'on a toujours pas trouvé) ne sera pas disponible avant 1 ou 2 ans. On trouvera peut-être des médicaments plus efficaces pour éviter tous ces décès, on organisera mieux les soins, mais il ne faudra pas relacher les gestes-barrière , ce qui signifira un changement de nos habitudes et de notre liberté individuelle et collective. Dans ce moment , doit-on rappeler que le mot "résilience" vient du latin "resilere" qui signifie "rebondir". Est-elle celle-ci la clé de lecture de l'initiative de Christian Estrosi - de plus en plus Lord Protector de "ses" niçois - pour ouvrir cette consultation populaire pour l'après-confinement ? Comment se préparer à un nouvel avenir ? Le dilemme entre optimisme et pessimisme est inconnu au sage : la vie est optimisme ou elle n'est pas. Malgré toutes ces incertitudes , il faudra aller en avant parce comme disent les cyclistes , ou tu pédale ou tu tombes de la bicyclette.

A partir de ce lundi , je vous propose de me faire part de vos idées, de vos propositions, vous suggestions, vos remarques , vos craintes aussi, sur l’aprés-confinement sur la plateforme : demainnice.fr

Partager

Laisser un commentaire