Déconfinement phase 2 : mille fois oui aux terrasses végétalisées pour Laurent Lanquar-Castel ( EE-LV 06)

L'écologiste Laurent Lanquar-Castel est tranchant : " Non aux terrasses chauffées l’hiver, mais oui, mille fois oui aux terrasses d’été végétalisées ! réapproprions-nous l’espace public . En mettant en œuvre des terrasses végétalisées ou arborées, les commerçant·es sont doublement gagnant·es, en bénéficiant d’un rafraichissement naturel et d’une isolation contre la pollution et le bruit ".

En effet, de nombreux citoyens attendaient désormais avec impatience l’ouverture des cafés, bars et restaurants en ce 2 juin pour le département (situé en zone verte) comme l’avait annoncé la semaine dernière le Premier Ministre.

Pour Laurent Lanquar-Castel : "Aujourd’hui, les autorités communales ne considèrent les terrasses que comme une activité de location lucrative avec son corollaire de contrôle autoritaire, il faut donc réduire la place de la voiture dans l’espace public pour soutenir les cafetiers et restaurateurs ; d’autant que les règles d’attribution et conditions d’utilisation des terrasses sont floues et fluctuantes, notamment à Nice. Sur la Côte d’Azur, combien de rues ont-elles des trottoirs inutilisables car trop étroits, voire n’en n’ont pas ? »*

Pour l’écologiste , une première solution, au moins pour l’année 2020 serait "la gratuité des terrasses prises sur les voies de stationnement et de circulation, à hauteur de 100% de la capacité intérieure des établissements, sans système de chauffage ou de climatisation extérieure. Inversement, les terrasses gênant la circulation des piétons sur les trottoirs ne sont plus tolérables alors que l’espace de voirie ne manque pas".

*La voiture monopolise l’espace public hors espaces piétonnisés : de 50 % (pour une voie de circulation sans stationnement) à 90% (pour plusieurs voies de circulation ou de stationnement).

Partager

Laisser un commentaire