En route vers la Vélorution ?

Tramways saturés, bus trop lents, voiture indésirable : la crise sanitaire ouvre un boulevard pour faire du vélo un moyen de locomotion de premier plan. A Nice, le maire sortant ( et rentrant) Christian Estrosi a épousé la cause des deux roues depuis plusieurs années. Poussée écologique aux élections municipales ( 1er tour) oblige, il a profité de la baisse des trafics automobiles pendant le confinement pour tester un nouveau réseau provisoire visant à encourager l’usage du vélo comme mode de déplacement alternatif à la voiture et aux transports en commun,

Le réseau expérimental complémentaire proposé permet de mailler le centre-ville avec les pistes existantes le long du Paillon, sur les axes de la trame verte et la Promenade des Anglais.

"Conformément à ce qui a été dit, chacun de ces projets fait l’objet d’un suivi en temps réel et s’adapte en fonction des besoins et des impacts." a-t-il affirmé lors d’un point-étape de cette expérimentation.

Etat des lieux

Concernant es pistes réalisées sur le boulevard Gambetta et l’avenue Thiers et qui sont d’ores et déjà très fréquentées, des réunions avec les riverains et commerçants se sont tenues afin d’échanger et d’ajuster en fonction des premiers retours.

Concernant le Quai des Etats-Unis, l’achèvement de la piste cyclable bi-directionnelle est prévue ce week-end et permettra aussi d’offrir aux piétons, un espace plus large et mieux sécurisé.

Sur le secteur de la Madeleine, la mise en œuvre des aménagements expérimentaux fait encore débat au sein de différents comités de quartiers. Un groupe de travail constitué de représentants des quartiers, du monde économique et des usagers du vélo a été mis en place afin de parvenir à un aménagement qui réponde de manière satisfaisante aux préoccupations soulevées par l’ensemble des acteurs du secteur.

Partager

Laisser un commentaire