Eric Ciotti reste le patron local de LR : késako ?

Le parti Les Républicains appelaient ses adhérents à voter pour leurs nouveaux représentants le 12 avril : dans les Alpes-Maritimes, Eric Ciotti a été réélu dès le premier tour, avec 63% des voix.

« Ce résultat traduit l’approbation militante d’une ligne claire et droite dans l’opposition au macronisme qui abîme la France. Notre fédération est ce soir plus que jamais le porte étendard d’une droite de combat, fière de ses valeurs » a déclaré dans un communiqué le vainqueur de la consultation à laquelle se présentait comme candidat unique.

Première fédération en France, Les Républicains maralpins est un parti d’élus et de clientèles , plus attirés par une carrière personnelle et quelque avantage indu que par la foi dans les idées politiques.

Comme l’expliquait bien le sociologue anglo-allemand Zygmunt Bauman , dans son magistral essai " La société liquide" c’est la forme même du parti politique qui est rejetée au temps des réseaux sociaux et de la défiance vis-à-vis de toutes les structures.

Personnalité clivante, Eric Ciotti , plus que " le porte étendard d’une droite de combat " devra s’attacher à la composition des listes pour les élections départementales et régionales . Pour cela, il devra composer avec les exigences des barons locaux qu’au "étendard" préfèrent les places d’élus pour soi-même et les siens. Sinon, il devra se contenter de s’afficher le patron d’une partie ...bulle de savon.

Partager

Laisser un commentaire