Fermeture d’une classe à l’école Saint-Philippe

A l’école Saint-Philippe, une manifestation organisée par des parents d’élèves a eu lieu contre la fermeture d’une classe.

L’année prochaine, une classe de maternelle sera fermée. La décision sera prise dès ce vendredi. Une réunion a lieu en visioconférence au conseil départemental de l’éducation nationale pour trancher et donc acte cette décision. Celle-ci n’est pas sans conséquence. L’école maternelle Saint-Philippe possède actuellement huit classes, et vendredi il n’y en aura plus que sept. Cela fait trois ans qu’une classe supplémentaire a été ouverte et elle va disparaitre après peu de temps.

Des classes surchargées

Le combat est d’autant plus difficile dans ce quartier. En effet, 80% des élèves sont allophones, ne parlent pas français. L’école est obligatoire à partir de 3 ans, l’éducation est primordiale. Le fait d’avoir des classes surchargées est ennuyant et peut nuire à l’apprentissage des enfants. D’autant plus que cette décision a été actée sans que les parents ne soient mis au courant. Tout est allé très vite dans ce cadre là. Les premières victimes de la fermeture de cette classe vont être les enfants, où le suivi ne va pas être adapté et l’apprentissage moins efficace.

Un quartier avec du mouvement

Le quartier où se trouve l’école Saint-Philippe est populaire. A l’intérieur de celui-ci, il y a beaucoup de mouvements, de mutations. Ainsi, il est fréquent de voir des élèves venir et d’autres repartir en cours d’année. Seulement, si une classe ferme et beaucoup d’enfants arrivent, le problème du sureffectif devra être réglé. Ici, les parents d’élèves espèrent que cette décision sera annulée. A l’heure actuelle, aucune négociation n’a été faite, le dialogue est difficile, d’autant plus que tout se fait par visioconférence. Même si demain sera annoncé la fermeture de la classe, à Saint-Philippe d’autres mouvements auront lieu pour montrer le désaccord.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire