Hommages et fleurs niçoises pour les victimes de Beyrouth

Un bouleversant hommage a été rendu par la ville de Nice et l'association Mon Liban d'Azur. Deux jours après la terrible double explosion, l'émotion est palpable sur le quai Amiral Infernet. Une centaine de personnes réunies pour soutenir ou témoigner de leur chagrin.

"Le Liban ne mourra pas, il se relèvera", était hier soir la phrase maîtresse lors de la cérémonie. De nombreuses personnalités politiques étaient présentes comme Eric Ciotti, Philippe Vardon, Christine Amiel ou encore les maires des villes de Mougins, Tourrette-Levens et Saint-Jean-Cap-Ferrat. Ils ont livré des discours poignants et remplis d’espoir. Eric Ciotti parle d’un Liban meurtri prêt à engager "une reconstruction pour un pays libre et indépendant". Il évoque Charles de Gaulle et son discours de Beyrouth "vers l’Orient compliqué je voguais vers des idées simples". Eric Ciotti a annoncé qu’une aide d’urgence de 50 000 euros a été débloquée par les Alpes-Maritimes, afin d’aider à la reconstruction

Des fleurs à la mer

Une gerbe de fleurs rouges et blanches ainsi qu’un parchemin ont été jetés à l’eau par Géraldine Ghostine, présidente de l’Association. Deux bacs de pétales de roses étaient à disposition pour tous les participants désirant rendre un dernier hommage. Pour terminer la cérémonie, une minute de silence suivie par les hymnes libanais et français.

Il est possible d’aider les victimes et les familles via des dons à l’Association Mon Liban D’Azur

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire