In & Out : les Courts-métrages en Liberté s’attaquent aux discriminations

Dans le cadre du festival du film Queer de Nice, la 5e édition des Courts-métrages en Liberté a eu lieu ce vendredi après-midi à l'auditorium de la Bibliothèque Louis Nucera. La séance s'est déroulée en présence de Charles Berling et l'équipe du théâtre Liberté, scène nationale de Toulon.

Les Courts-métrages en Liberté offre l’opportunité à une centaine de jeunes collégiens et lycéens toulonnais.e.s d’écrire, de réaliser et de jouer des films sur une thématique précise de sensibilisation en rapport avec la citoyenneté. Pour l’édition 2019, les jeunes se sont emparés des questions liées aux sexualités et aux discriminations qui en découlent. Quatre films ont été diffusé lors de la séance à la bibliothèque Louis Nucera :

- Les goûts et les couleurs explore la notion de respect et de vivre-ensemble par le prisme de la création d’un immense drapeau arc-en-ciel par les jeunes.

- Méduse reprend le mythe de cette créature et son pouvoir de pétrification en la transformant en allégorie d’une société dystopique et répressive qui s’attaque à l’amour entre deux personnes du même sexe.

- Un seul geste peut tout changer nous confronte au harcèlement du quotidien dans le milieu scolaire, et du rejet de la différence.

- Le cœur a ses raisons renverse la société hétéronormative en imaginant que l’homosexualité devienne la « norme » et l’hétérosexualité, un tabou.

L’équipe du théâtre, ainsi que Charles Berling, sont longuement revenus sur l’importance de rendre les élèves créateurs en les laissant s’exprimer pleinement. Tout ça, dans le but d’amener « un savoureux mélange entre expression artistique et action culturelle ».

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message