Inauguration de la réouverture de la Grotte Sainte Marie-Madeleine

Depuis le 23 juin dernier, l’accès à la Grotte Sainte Marie-Madeleine était fermé en raison d’un risque d’éboulement. Lors de sa dernière visite sur site, en août 2020, Renaud Muselier, s’était alors engagé à participer financièrement aux travaux nécessaires à la restauration des abords de la grotte, représentant un enjeu majeur pour la région. La première tranche de travaux étant effectuée, ce joyau patrimonial et culturel de la région Sud a donc été inauguré ce dimanche.

A cette occasion, le Président de la Région et l’ensemble des personnalités présentes ont pu assister à la célébration de la messe de Pâques officiée par le Frère Patrick-Marie Bozo, Recteur des Dominicains de la Sainte-Baume.

"Nos Parcs naturels régionaux sont les parfaits symboles de la conjugaison d’activités humaines et de respect de l’environnement au service de nos plus grandes beautés naturelles. Depuis sa création en 2017, le Parc de la SainteBaume s’est pleinement engagé, par des actions concrètes, dans l’ambition que nous portons à travers notre Plan climat régional une « COP d’avance ». Alors que l’accès à la Grotte de Sainte Marie-Madeleine était fermé pour raisons de sécurité, nous sommes fiers aujourd’hui d’inaugurer la réouverture de ce haut-lieu culturel et patrimonial. La Région Sud s’engagera toujours pour la sauvegarde du patrimoine de Provence-Alpes-Côte d’Azur." explique Renaud Muselier.

Les Parcs naturels régionaux, des acteurs clés du Plan climat régional

Les neufs Parcs naturels régionaux (PNR) concernent plus de 270 communes, 300 000 habitants en Provence-Alpes-Côte d’Azur et attirent chaque année, près de 2 millions de touristes. Ils couvrent 30 % du territoire régional. Au-delà de leur intérêt touristique et écologique, ils sont des vecteurs économiques indéniables pour les territoires.

Forte de ce constat, la Région Sud en a fait des acteurs clés en matière de préservation de la biodiversité, de lutte contre les incendies et d’éducation environnementale. Elle y consacre plus de la moitié de son budget biodiversité dans le cadre de son Plan climat une "COP d’avance". Ainsi, chaque année, les PNR bénéficient de plus de huit millions d’€ d’aides régionales. Pour renforcer ses relations partenariales avec ses neuf Parcs, la Région a adopté, lors de l’Assemblée plénière du 17 décembre 2020, le Contrat de Parcs. Dans la limite d’une enveloppe annuelle de 1,8 million d’€, soit environ 200 000 € par parc, le Contrat a pour objet d’identifier les investissements structurants que les PNR programment sur les trois prochaines années, la Région intervenant à hauteur de 50 % maximum des projets soumis à son approbation.

La Grotte Saint Marie-Madeleine, un joyau patrimonial à protéger, au cœur de la Sainte-Baume

Véritable poumon vert, le PNR de la Sainte-Baume, conduit des actions exemplaires qui contribuent au bien vivre des habitants, à la recherche de la neutralité carbone et à la préservation de son patrimoine exceptionnel. Ce sont notamment pour ces aspects que le Parc est jumelé avec le Mont Fuji au Japon. Ils ont en effet en commun la dimension sacrée de leur montagne emblématique et partagent des enjeux communs.

52e PNR de France, la Sainte-Baume accueille au cœur de plus de 130 hectares, labelisés Forêt d’exception en 2018, la Grotte de Sainte Marie-Madeleine, alliant ainsi écologie, spiritualité et tourisme. Avec ses 250 000 visiteurs par an, elle constitue un patrimoine historique et culturel majeur du PNR de la Sainte-Baume.

Un budget de 200 000 € de travaux a ainsi était voté le 17 décembre 2020 lors de l’Assemblé plénière. Le diagnostic des travaux a conduit à envisager deux tranches. C’est la première tranche, qui comprend des études et des travaux de purge et de maintenance, qui a été inaugurée ce dimanche 4 avril.

Source photo : Florent Gardin.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Rédacteur

Laisser un commentaire