Inauguration du nouveau Centre de Régulation des Déplacements métropolitains par Christian Estrosi : "L’objectif final est d’y intégrer la notion de sécurité"

Au sein de de l'immeuble Plaza, Christian Estrosi, le maire de la ville de Nice, a inauguré le nouveau Centre de Régulation des Déplacements de Régulation.

Le Centre de Régulation des Déplacements métropolitains (CRD), nouveau centre phare de la circulation, succède au Centre de Régulation du Trafic Malraux pour prendre place au cœur de l’Éco-Vallée. Après une vidéo de sensibilisation et un court-métrage sur l’importance du travail des caméras disposées sur la "Voie Mathis", "Promenade des Anglais" et bien plus encore, le maire de la ville prend la parole. Debout et dos aux nombreux écrans géants, Christian Estrosi, impressionné par le décor, commence l’inauguration par des remerciements.

"Je voudrais remercier tous nos collaborateurs et ingénieurs ayant contribué au projet". La volonté première du maire de la ville est d’améliorer sans cesse la vie des Niçois et de ses habitants en mettant en place une politique de déplacements mêlant voitures, transports en commun et vélos."Nous allons faire de cet outil, une arme prioritaire pour le déplacement des habitants", indique le président de la Métropole Nice Côte d’Azur, au côté de Joseph Segura, maire de Saint-Laurent-du-Var.

Un projet unique mais pas à n’importe quel prix

Une enveloppe et six millions d’euros plus tard, le projet se paye désormais le luxe d’une grande panoplie de changements. Les nouveaux locaux d’une superficie de 250m2, abrite les nouvelles installations informatiques sécurisées mais également, les 16 agents engagés. Un cadre de travail de qualité indispensable qui permettra d’assurer un service en continu , 7 jours/7 et 24h/24.

L’artillerie technologique est rarissime. 3 300 caméras disponibles, 516 feux tricolores raccordés, 860 capteurs de circulation mais également une visibilité sur Cagnes sur Mer, Saint Laurent-Du-Var ou encore le Cap d’Ail. Les missions sont diverses et variées : gérer les flux de déplacements via le logiciel, surveiller les routes, diffuser les informations relatives aux conditions de déplacements… Christian Estrosi ressort trois mots de cette inauguration avec les termes "Environnement", "Sécurité" et "Fluidité". C’est en tout cas la ville de demain qu’il imagine pour ses habitants.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire