Jean Castex inaugure le Centre d’accueil des réfugiés ukrainiens de Nice

Ce jeudi, le Premier ministre Jean Castex, accompagné de Joël Giraud, ministre de la cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales, d'Emmanuelle Wargon, ministre déléguée auprès de la transition écologique, chargé du logement, et de Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la citoyenneté, était à Nice afin de rencontrer les acteurs mobilisés pour l'accueil des réfugiés Ukrainiens.

Après avoir visité la préfecture et le bureau administratif dédié aux réfugiés ukrainiens du CADAM, le ministre s’est rendu au boulodrome où a été installé le premier centre d’hébergement d’urgence de 250 places. Celui-ci aura pour rôle de mutualiser les démarches et les prises en charge, avant de répartir les réfugiés sur l’ensemble du territoire national.
Jean Castex annonce qu’un centre d’accueil semblable à celui-ci sera mis en place par région, dans le but de marquer la solidarité de la nation.

Depuis le 25 février, ce sont 30 000 ukrainiens qui ont été recensés sur le territoire national, 10 000 d’entre eux sont maintenant en transit vers l’Espagne, le Portugal ou encore la Grande-Bretagne.
Le département des Alpes-Maritimes est l’un des principaux points d’entrée de cette population avec 13 000 ukrainiens arrivés dans la région.
Le Premier ministre a vanté les mérites des institutions locales qui ont su s’adapter très rapidement face à ses flux importants. À ce jour, 3 500 réfugiés ukrainiens ont été fixés à la ville de Nice et 3 000 autorisations de séjours ont été délivrées par les institutions niçoises.

Alors que 100 000 places d’accueils ont été débloqués sur la France entière, notamment grâce à de nombreux particuliers qui se sont porté volontaire à l’accueil des réfugiés, Jean Castex annonce que ce chiffre a de grandes chances d’augmenter. Il a ainsi décidé de réunir demain matin l’ensemble des préfets afin de se préparer à une montée en puissance en terme d’hébergement.

Sous la coordination de Marlène Schiappa, un programme d’insertion professionnelle pour les réfugiés ukrainiens va voir le jour. Pour les enfants, le Premier ministre annonce une mobilisation d’interprètes dans l’optique de faciliter leur acquisition de la langue française, à l’image des 260 enfants ukrainiens déjà scolarisés dans les Alpes-Maritimes.

Pour ce qui est du budget, le Premier ministre annonce une participation de l’Etat aux dépenses des collectivités, des communes, conseils départementaux et association spécialisés ou généralistes mobilisés pour la cause "pour qu’il n’y ait pas de frein à l’accueil de ces réfugiés".

Jean Castex a terminé sa conférence de presse en annonçant que la France devra se tenir prête à la fois au retour de ces réfugiés dans leur pays une fois la paix retrouvée, et à l’insertion sur le territoire français des ukrainiens qui le souhaite de manière à ce qu’ils "profitent de l’accueil de France". "C’est la réalité et l’image que nous nous devons de leur proposer".

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire