L’ARS lance l’opération démoustication dans la ville

L'Agence Régionale de Santé (ARS) a lancé, ce mercredi 2 septembre, une intervention contre les moustiques tigres dans le centre de Nice. Cette décision a été prise suite à un cas suspect de maladie tropicale comme le chikungunya, la dengue ou Zika.

L’été touche à sa fin, la rentrée vient de débuter, mais pas de repos pour les moustiques. Les moustiques Aedes albopictus, communément appelés "moustiques tigres", semblent frapper dans Nice. Ces insectes qui sont porteurs de maladies vectorielles dangereuses (fièvre jaune, Zika, paludisme, dengue, chikungunya...).

L’ARS suspecte un nouveau cas grave et a décidé de lancer l’opération démoustication, d’après les renseignements donnés par Nice-Matin. En conséquences, un insecticide a été balancé sur la voie publique par l’Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen (EID Méditerranée) sur demande de l’ARS, afin de repousser l’invasion des moustiques tigres et stopper la transmission des maladies infectieuses.

« Ce traitement préventif exceptionnel est indispensable afin d’éviter la mise en place d’une chaîne de transmission locale de la maladie », indique une note attribuée aux riverains du bas de l’avenue de Pessicart et du boulevard Mantega-Righi, tous prévenus de cette intervention.

D’après les dernières informations obtenues, les espaces extérieurs des propriétés privées pourront aussi être traités en cas de nécessité. L’an passé, la France comptait 674 cas importés de dengue, 57 de chikungunya et 6 de Zika.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire