L’établissement Meyerbeer Beach garde son titre de « Meilleure auberge de jeunesse de France »

Le site spécialisé en auberge de jeunesse Hostelworld.com a publié le palmarès annuel des meilleures auberges de jeunesse du monde. Pour la deuxième année consécutive, c’est l’établissement niçois Meyerbeer Beach qui occupe la première place du classement des auberges de jeunesse dans l’hexagone. Reportage.

« Oh amigo ! How are you ? » lance Elsa Martin, manager de l’auberge située au 15 rue Meyerbeer. Cette dernière vient de croiser Francesco, arrivé il y a deux semaines. « Au départ je devais rester 3 jours » nous livre le jeune argentin, sandwich à la main et sourire aux lèvres. « C’est souvent le cas ici. Des gens arrivent avec l’idée de rester deux ou trois jours chez nous et finalement ils restent plus longtemps  » souligne Elsa, tout en tendant le point à Francesco pour le fameux « check » du jour. « C’est devenu un rituel  » poursuit-elle. Assise sur la chaise de son bureau, à l’entrée de l’établissement, Elsa se lève pour pouvoir discuter avec son « amigo » comme elle aime l’appeler. « Oui ce sont des clients, ils payent un service. Mais ici on préfère les considérer comme des invités ou des amis. Comme çà ils se sentent tout de suite plus à l’aise » précise la manager.

Double champion de France des auberges de jeunesse

Juste au-dessus de son bureau, deux plaques qui font gage de trophées trônent au milieu du mur. Les deux titres de « Meilleure auberge de jeunesse de France » en 2018 et en 2019. Déjà élu l’an dernier par les suffrages des clients sur le site HostelWorld.com, les votes de cette année donnent encore l’avantage au Meyerbeer Beach avec une note de 9,5 sur 10, face à ses concurrents parisiens, marseillais ou lyonnais. « Ça fait super plaisir. Après c’est un peu une surprise parce qu’on a reçu la plaque (avec le titre de Meilleure auberge de jeunesse de France) avant de connaître le résultat. Mais la surprise rajoute encore plus de joie. Je suis même tombé de ma chaise » nous confie Elsa, grand sourire et qui ne cache pas sa fierté.

« On s’y sent bien »

« L’ambiance générale est bonne. La localisation à 100m de la Promenade des Anglais est géniale mais surtout il y a une belle atmosphère. On s’y sent bien. Le staff y est pour beaucoup » explique William, un jeune québécois qui est arrivé hier dans la cité azuréenne. En termes de taille, l’auberge de jeunesse ne peut pas être comparer aux gros établissements. Meyerbeer beach ne comporte « seulement » 42 lits dispersés dans 10 dortoirs et 5 chambres privées. « C’est justement sa force, » souligne Francesco. Il poursuit avec conviction «  Lorsque je suis arrivé à Nice, je n’avais pas choisi d’établissement. En marchant dans les rues, je suis tombé sur ce petit établissement, difficile à trouver. Je suis monté au premier étage (l’auberge de jeunesse se situe aux 1er et 2e étage du 15 rue Meyerbeer) et j’ai découvert ce lieu. C’est parfait ! » s’exclame l’argentin dans un anglais timide. Bien que l’endroit ne soit pas bien grand, tout le confort y est : salle commune, TV, cuisine, espace détente, les serviettes sont comprises dans le prix (tout comme le shampoing) et local pour les bagages. « On fait tout pour faciliter le séjour des touristes. On offre beaucoup de petites choses comme le service de bagage, les frigos dans les chambres, internet ou même une salle de bain par chambre. Normalement c’est payant » souligne Elsa en montrant le dortoir numéro 6. 3 lits doubles sont installés dans une pièce de 20m2, la salle de bain est réservée pour ce dortoir. « C’est très propre, on n’a rien à dire sur la propreté  » lance Francesco.

Situé à 100m de la Promenade des Anglais et à moins de 10 minutes de marche de la place Masséna, l’hostel Meyerbeer Beach jouit d’une situation exceptionnelle. On y ajoute des chambres parfaites, des parties communes agréable et un staff aux petits oignons pour ses invités, on obtient la meilleure auberge de jeunesse de France.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message