L’extrême droite propose des solutions pour désenclaver La Trinité et la vallée du Paillon

Les élus du Rassemblement National et de la Droite Populaire proposent des solutions pour aider La Trinité et la vallée du Paillon en matière de transport.

Virginie Escalier (conseillère municipale de La Trinité), Philippe Carlin (conseiller municipal de La Trinité) et Philippe Vardon (conseiller métropolitain et conseiller régional) ont décidé d’organiser une conférence de presse, devant la gare de La Trinité, pour exprimer leur mécontentement au vu des récentes décisions prises par la Métropole Nice Côte d’Azur. Les représentants de la Droite Populaire et du Rassemblement National reprochent à la métropole de ne pas aider suffisamment la vallée du Paillon et La Trinité.

Ladislas Polski, vice-président de la Métropole Nice Côte d’Azur, est notamment dans le viseur des représentants de la droite. "Il abandonne les trinitaires et jette l’éponge, explique Virginie Escalier. Sa soumission au maire de Nice est avérée, et cela fait 20 ans que l’on nous balade." Les transports posent ainsi de gros problèmes aux habitants. Philippe Vardon résume la situation actuelle : "Il suffit d’observer l’engorgement de la pénétrante pour voir le problème. C’est un calvaire. Il faut une solution immédiate."

Des solutions proposées par les élus

Les représentants de la droite ont réfléchi à plusieurs idées pour répondre à cette problématique. La mise en place de trains réguliers fait partie de ces pistes. "On a des trains et des gares. On veut plus de trains entre Nice et la vallée du Paillon, explique Philippe Vardon. C’est faisable maintenant, d’autant plus que les trains sont un moyen de transport propre." Les représentants de l’extrême-droite regrettent l’abandon de certaines gares, à l’image de celle de La Trinité, devenue seulement une halte.

La réhabilitation de ces lignes, et la mise en place de plus de trains, permettraient de réduire la circulation routière. Mais, à l’image de ses collègues, Virginie Escalier se sent exclue par les élus en place : "L’Est de Nice n’est pas considérée dans les plans de la métropole, mais nous ne sommes pas des Azuréens de seconde zone !" Reste désormais à savoir la réaction des élus face à ces propositions. Un projet d’extension du tramway vers La Trinité avait été évoqué ces dernières années, mais cela n’a pas encore été concrétisé.

Photo : DR

Partager

Laisser un commentaire