La bal de masques. La Préfecture met les points sur les "i"

Après les tergiversations initiales - il faut dire qu'à ce jour l'OMS en conseille le port mais ne le rend pas obligatoire - les masques de protection pour le personnel soignant et qui exerce des fonctions publiques , plus les particuliers ont fait leur entré de prépotence dans le débat public. Après, ça été et c'est toujours la course à qui en fabrique ou achète ou en distribue le plus. Cette générosité est un peu suspecte ...ne donne pas l'air de rechercher une facile popularité plutôt qu'une réelle implication dans la lutte contre l'épidémie.? L'Etat pris de court, réplique à sa manière. Parfois, accusé de retard et insuffisance , la Préfecture , par un communiqué, a voulu mettre les points sur les "i" : " Ainsi, à ce jour, près de deux millions de masques de protection ont été distribués par l’État aux établissements et professionnels de santé ainsi qu’au secteur médico-social dans les Alpes-Maritimes. Ces distributions s’ajoutent à celles opérées par l’État pour ses propres services ainsi que pour les services de secours."

Chronologie de la distribution des masques de protection :

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du virus Covid-19, l’État assure la distribution de masques de protection de types chirurgicaux et FFP2 aux établissements de santé, aux établissements médicosociaux ainsi qu’aux professionnels de santé libéraux et des services d’aide à domicile. Cette distribution
s’opère par l’intermédiaire des groupements hospitaliers de territoire et des grossistes répartiteurs.

Dans les Alpes-Maritimes, une première livraison réceptionnée le 20 mars dernier au groupement hospitalier de territoire a concerné les établissements de santé publics et privés ainsi que les EHPAD. 291 000 masques chirurgicaux et 106 580 masques FFP2 ont ainsi été distribués, soit 397 580 masques au total.

Une deuxième livraison, réceptionnée le 27 mars au groupement hospitalier de territoire, a concerné les établissements de santé publics et privés, les établissements médico-sociaux (personnes handicapées et
personnes âgées), les transporteurs sanitaires et les services de soins infirmiers à domicile. 241 650 masques chirurgicaux et 106 550 masques FFP2 ont ainsi été distribués, soit 348 200 masques au total.

Une troisième livraison, réceptionnée le 6 avril au groupement hospitalier de territoire, a concerné les établissements de santé publics et privés, les établissements médico-sociaux (personnes handicapées et personnes âgées), les services de soins infirmiers à domicile et les transporteurs sanitaires. 505 000
masques chirurgicaux et 58 000 masques FFP2 ont ainsi été distribués, soit 563 000 masques au total.

Une quatrième livraison, réceptionnée le 11 avril au groupement hospitalier de territoire, a concerné les établissements de santé publics et privés, les établissements médico-sociaux (personnes âgées et handicapées), les services de soins infirmiers à domicile et structures associées. 10 084 masques chirurgicaux et 59 500 masques FFP2 ont ainsi été distribués, soit 69 584 masques au total.

Les professionnels de santé libéraux (médecins, biologistes médicaux, infirmiers, pharmaciens, sagesfemmes, masseurs kinésithérapeutes), les salariés de l’aide à domicile et les accueillants familiaux ont aussi bénéficié de la livraison de 217 550 masques chirurgicaux entre le 7 et le 9 avril. Au total, depuis le début de la crise, ce sont 560 700 masques chirurgicaux et 39 800 masques FFP2 qui ont été distribués, via les officines, aux professionnels de santé, aux salariés de l’aide à domicile et aux accueillants familiaux.

Ces mêmes professionnels bénéficieront d’une nouvelle dotation en cours de livraison jusqu’au 20 avril auprès des officines, via les grossistes répartiteurs, de 135 600 masques chirurgicaux et 25 650 masques FFP.

Une nouvelle livraison au groupement hospitalier de territoire à destination notamment des établissements est prévue d’ici le début de la semaine prochaine.
***
Pour connaître l’ensemble des informations et recommandations

Partager

Laisser un commentaire