La commune de Beuil va devenir “Village des Justes de France”

La commune de Beuil, dans l'arrière-pays niçois, deviendra membre du réseau “Villes et villages des Justes de France”. Cette distinction, Beuil la doit aux découvertes d’un retraité.

C’est en organisant une exposition pour le 70e anniversaire de la résistance, en 2014, que Michel Remy a découvert que la commune de Beuil avait caché des Juifs, rapporte Nice Matin. Il estime qu’une centaine de Juifs auraient été sauvés entre 1943 et 1944, alors qu’ils passaient par Beuil.

Le réseau « Villes et Villages des Justes de France » réunit les communes ayant nommé un lieu porteur de mémoire afin de perpétuer le souvenir des « Justes de France », les femmes et hommes qui ont sauvé des Juifs au cours de la seconde guerre mondiale, au péril de leur propre vie.

Ainsi, Beuil va devenir la 140e commune membre de ce réseau, et la troisième des Alpes-Maritimes après Nice, et Saint-Martin-Vésubie qui était devenue « Village des Justes » en 2016.

La cérémonie marquant l’adhésion de Beuil à ce réseau aura lieu ce dimanche 14 novembre, place Joseph Garnier à Beuil, à 11h. La cérémonie sera encadrée par le conseil départemental et Yad Vashem, institution chargée de la transmission de la mémoire de la Shoah. Les survivants cachés à Beuil pendant la guerre seront aussi présents. Enfin, un hommage sera rendu aux familles Beuilloises qui ont accueilli des réfugiés, ainsi qu’aux familles de ces réfugiés qui seront également sur place ce jour-là.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire