La fréquentation touristique du territoire métropolitain en nette hausse

"L’attractivité de notre territoire ne cesse de se renforcer et laisse présager de futures saisons extraordinaires"- a déclaré d'emblée Christian Estrosi, président de la Métropole, en commentant le baromètre de l'économie touristique de la métropole devant les professionnels de ce secteur , épine dorsale de l'économie azuréenne. Non sans ajouter, sans polémique mais juste pour la précision , " les chiffres sont meilleures que celles du reste du département". Question : à qui voulait s'adresser ?

Les chiffres...

Dès le premier trimestre, on avit pu enregistrer une augmentation de 6,68% dans le secteur de l’hôtellerie et la restauration.

L’arrivée de la ligne 2 de tramway à la station Jean Médecin, en liaison directe avec l’aéroport en moins de 30 minutes, donne depuis le mois de juin une belle impulsion à ces résultats. " Toutes les recherches de marché montrent que la mobilité est un des facteur-clé de l’attractivité"- souligne Rudy Salles , adjoint au tourisme et aux relations internationales.

Cet été, la fréquentation a suivi une forte progression :

En Juin , les hôtels ont été occupés à 87% (+3 points), notamment grâce à la Coupe du monde de foot féminin et à la Fête de la musique. " Notre politique événementielle est payante " déclare Christian Estrosi , " elle donne de la visibilité à la ville et des retombées économiques importantes" qui tient à rappeler que lors des veilles et jours de matches, l’occupation hôtelière a augmenté de 4 points, soit près de 91%

En Juillet, nouvelle avancée avec un gain de 0,5 point , avec un taux d’occupation de 89,8% contre 89,3 en 2018

En Août , le taux d’occupation dans les hôtels a dépasse les 92,4 % pour un résultat comparable à 2018 (chiffres arrêtés le 11 août) avec une augmentation du prix moyen (+3%) et du revenu par chambre disponible (+2,2%)

Le regard sur la fin de la saison estivale est confortant : l’enquête menée par l’Office du Tourisme Métropolitain sur les réservations de septembre et octobre 2019 laisse présager une fin d’été et une arrière-saison exceptionnelle :pour le mois de septembre, le taux de réservations est également en nette avance : 68% des chambres sont déjà réservées (chiffre en hausse de 12 points par rapport à l’an dernier), alors que sur le mois d’octobre, le taux de réservation est en hausse de 4 points.

Comment expliquer ces résultats sans rappeler le rôle prépondérant de l’aéroport avec plus de 100 liaisons internationales ( Pékin étant la dernière) qui devrait dépasser en 2019 les 14 millions ( 13,8 millions en 2019) de passagers en transit ?

Au 30 juin le trafic était en hausse de 5,7% , 6,67 millions de passagers dont 60 % à l’international.

Les commentaires...

Si on regarde le futur prochain, la situation pourrait même s’améliorer : la métropolisation de l’Office du Tourisme qui regroupe ceux des 49 communes permettra de proposer une offre intégrée avec une diversité touristique de grande ampleur : haut pays avec activités de sports d’hiver, de montagne et parc naturel,
moyen pays avec le pittoresque de tous nos villages perchés, la dynamique du pays vençois, et bien sûr la bande littorale avec de nombreuses spécificités entre l’est et l’ouest de notre métropole !

Et puis , et puis... il y a la politique évènementielle ,si chère à Christian Estrosi, qui en a fait la carte de visite de sa politique territoriale : les expositions culturelles d’envergure, les manifestations sportives, les festivals de renommée qui attirent de plus en plus de monde.

On a encore dans la mémoire le Festival du Jazz, les matchs de la Coupe du Monde féminine FIFA , du match international du rugby France-Ecosse, que le regard va vers le championnat du monde de triathlon 70.3 ( en septembre) et au Marathon Nice-Cannes ( en novembre).

Puis en 2020, la fête doublera : Nice sera ville de départ ( plus 2 étapes) du Tour de France et l’Allianz Riviera la scène des 2 demi finales du Top 14 de rugby.

Et Christian Estrosi ne veut pas s’arrêter là, il est plein d’idées et de programmes !

Sauf que... l’année prochaine il y aura les élections municipales qui pourraient remettre tout en cause ...

"C’est vrai , tout ça ne dépend pas que de moi" - a-t-il conclut. Mais de son expression on comprend bien qu’il a vraiment envie que tout ça puisse continuer.

Mais Virgile dans l’Eneide n’écrivait pas : "Audantes fortuna iuvat" ?

*Pour mémoire, en janvier, le conseil métropolitain a adopté une modification en profondeur de la réglementation vis-à-vis de la location saisonnière de meublés touristiques pour maîtriser la concurrence déloyale vis-à-vis des professionnels du tourisme

Partager

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message