La Mairie ne veut plus de débordements le samedi : elle va pactiser avec les no-vax ?

Christian Estrosi ne veut plus de débordements, notamment devant le Marché de Noël.

Face à la pérennisation des marches en plein centre-ville des samedis après-midi ayant comme conséquence de gêner l’activité commerciale en cette période de fêtes, la Mairie cherche une issue qui passe nécessairement par une "entente cordiale" avec les agitateurs.

Une petite délégation a été reçue par le Directeur du cabinet pour une prise de contact, et on croit savoir qu’il leur a été demandé de faire des propositions.

Comme ils demandent au Maire de « faire annuler le pass sanitaire tout court » et d’en « finir avec le port du masque dans les Alpes-Maritimes » la route semble franchement escarpée.

En premier lieu, la galaxie protestataire qui prend en otage l’ensemble des citoyens depuis beaucoup (trop) de semaines ne dépasse pas les quelques centaines d’activistes, donc on peut légitimement se demander quelle représentativité elle prétend.

Enfin, il y a un autre ( petit ?) problème : seul l’État et la Préfecture du département peuvent prendre de telles décisions. Pas Christian Estrosi, ni un autre Maire d’une autre ville si cette démarche venait à se généraliser.

Partager

Laisser un commentaire