La Métropole renforce sa politique d’altermobilité avec l’offre de e-Vélobleu

La mobilité durable collective de Copenhague est souvent plébiscitée comme un exemple. Paradis du vélo, régal des urbanistes, la capitale danoise n'a cessé de développer une mobilité durable et collective prise en exemple dans le monde entier. La capitale de la mobilité durable force à ouvrir les yeux sur une altermobilité , la « mobilité durable collective » Mais si le vélo est roi. Copenhagenize, indique que depuis 10 ans, elle dépense en moyenne 10 millions de € par an pour les infrastructures cyclistes.

Plus modestement, mais avec la même volonté , la métropole niçoise essaye de se mettre dans le sillage de l’évolution des modes de déplacement avec des offres alternatives aux véhicules à moteurs : les 3 liges du tramway et les bus de Lignes d Azur, les trains ZOU, Autobleu , Cityscoot, VéloBleu, et, maintenant la version e-VéloBleu.*

Le menu est riche et abondant !

Les e-Vélobleu** seront disponibles en nombre de 200 à Nice, Saint-Laurent et Cagnes , soit les trois villes les plus peuplées de la Métropole , en version free-floating ( c’est la disparition des stations. Les e-vélobleu peuvent être déposés n’importe où, à condition d’être sur un emplacement deux-roues).

La Ville a également inauguré le parc-relais destiné exclusivement au vélos sous la gare Thiers

Dans ce cas, le bon exemple est le parking vélo sur trois étages de la Gare Centrale d’Amsterdam où sont présents, en moyenne, 10000 vélos avec un taux d’occupation de 136%.

*afin de faciliter l’information des usagers sur tous les modes de transports, hors train, une Agence des Mobilités est maintenant ouverte à la Gare Thiers

**Moyennant un abonnement de 40 euros par an, les usagers peuvent emprunter les e-vélos en libre-service. 10 euros si vous êtes déjà abonné Lignes d’Azur. Pour les étudiants et apprentis de moins de 25 ans, l’abonnement est gratuit.

Une autre formule est possible à la journée, un forfait à 3 euros. Ensuite, vous paierez la durée d’utilisation : la première demi-heure est gratuite puis, le service vous sera facturé 1,50 euros par 30 minutes.

***Gratuit pour les détenteurs d’un abonnement Lignes d’Azur il offre près de 200 emplacements de parking sécurisés, dont 10 équipés de prises pour charger les vélos électriques !

**** Un deuxième second est situé à Charles Ehrmann au Cadam.

Partager

Laisser un commentaire