La police municipale de Nice prête à faire décoller ses drones

Depuis l’an dernier, la police municipale de Nice s’est dotée de trois drones. Si pour l’heure cette utilisation n’est pas encore autorisée, la police municipale de Nice, elle, est prête à les faire décoller.

La loi sécurité globale, déposée à l’assemblée nationale en octobre 2020, autorise l’utilisation des drones par la police municipale. Seulement voilà, le conseil constitutionnel a bloqué cette utilisation par les agents municipaux. Les Sages devraient se prononcer d’ici quelques jours pour définir si oui ou non, la police municipale pourra se servir de cette technologie.

La police de Nice se retrouve donc avec trois drones dont un gros pouvant aller à plus d’un kilomètre, un autre disposant d’une caméra thermique, et un plus petit pouvant se faufiler à travers portes et fenêtres, mais ne peut les utiliser.

Même si les policiers municipaux ne sont pas en droit d’utiliser les drones, la police municipale de Nice a formé quatre de ses agents afin qu’ils sachent s’en servir.

Ces drones serviront notamment lors d’événements importants tel que le carnaval de Nice, qui se déroulera cette année du 11 au 27 février.

Pour l’instant, l’usage des drones par les municipalités est limité à des opérations de secours ainsi qu’à l’encadrement de certaines manifestations culturelles et doit se faire avec l’accord du préfet.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire