La Police Municipale niçoise mise à l’honneur

On connait l'attraction des hommes politiques pour les uniformes, l'histoire nous relate plein de cas. Les spécialistes font dériver cette attirance par l'exemple des seigneurs des temps anciens qui avaient chacun sa petite armée.

En ces temps modernes, cette petite passion est restée aux nouveaux seigneurs des territoires...les maires.

Tout cela pour dire que Christian Estrosi « aime » sa police , il en a fait la première de France par nombre d’effectifs, dotée d’équipements de pointe. Il se bat, parfois sans fortune, pour en élargir les compétences et, comme il dit lui-même, elle n’est plus un supplétif de la Police Nationale mais un partenaire indispensable par sa complémentarité.

Hier soir les jardins de la Villa Masséna ont été la scène d’un cérémonie en l’honneur des policiers qui se sont distingués pour leur action au cours de l’année . 34 parmi elles et eux ont reçu la médaille au mérite ou un diplôme par Christian Estrosi, son adjoint à la sécurité , et le Préfet Gonzales.

« Au-delà des chiffres, il y a la réalité de l’action et c’est bien cela que j’ai souhaité mettre en avant en leur remettant ces récompenses. » a souligné le Maire de Nice.

Dans une allocation qui ne manquait pas d’emphase, le Maire de Nice est revenu également « sur les actes d’héroïsme dont ont fait preuve nos policiers depuis tant d’années », en rappelant l’attentat du 14 juillet 2016 et celui plus récent, en automne 2020, à la Basilique de Notre-Dame.

La reconnaissance de la Nation s’est manifestée le 14 juillet 2021, lorsque pour la première fois, des policiers municipaux ont descendu les Champs Elysées portant le drapeau frappé de l’aigle de Nice et de l’écusson du corps décoré de la médaille pour acte de courage et de dévouement.

La reconnaissance de la Nation s’est aussi exprimée lorsque plusieurs d’entre eux ont été récompensés par le Premier Ministre pour leur action héroïque, qui a permis de neutraliser l’assaillant, lors de l’attentat perpétré dans la basilique de Notre-Dame en octobre 2020.

« Un honneur pour ces femmes et ces hommes mais aussi une preuve de la reconnaissance, au niveau national, de leur engagement, de leur professionnalisme et de leurs compétences » - a affirmé Christian Estrosi d’un ton solennel.

Les chiffres au mois d’août : 23 491 appels, dont 837 déclenchements des bornes d’appel d’urgence, et 331 activations des boutons d’alerte déployés dans les bâtiments communaux, dans certains commerces et lieux recevant du public.

Partager

Laisser un commentaire