La politisation de l’animal aux élections municipales

Isabelle Di Mascio et Christian Razeau ont annoncé ce mardi leur candidature à l'élection municipale de 2020. Une alliance entre ces 2 mouvements dont l'enjeu constituera la défense des animaux et où l'objectif sera de sensibiliser sur cette cause qui divise le pays.

Isabelle Di Mascio, militante au sein du Parti Animaliste depuis 2017 et Christian Razeau, le représentant du MHAN, ont exprimé hier soir leur volonté de se présenter ensemble pour les élections municipales du mois de mars 2020.
Une envie partagée par les 2 représentants dont les idées se complètent : "Nous avons les même thèmes sur les animaux et nous nous rajoutons des problématiques sur l’homme et la nature. C’est un mariage efficace et nécessaire".

Tour à tour, ils ont expliqué leurs envies et idées au cours de cette conférence.

Pour Isabelle Di Mascio cette cause est très importante car "il y a de plus en plus de citoyens et de niçois qui souhaitent que la cause animale devienne un véritable enjeu de société, qu’elle soit sérieusement abordée à l’avenir et que des mesures concrètes soient prises aussi bien au niveau local que national".

Christian Razeau est également plein de propositions. Opposé aux cirques, il dénonce "la captivité des animaux privés de liberté". Aussi, pour lui "on ne peut pas faire de l’élevage en mettant les animaux de tous types dans des cages. L’élevage doit évoluer et on ne peut pas cautionner que l’animal soit abattu en pleine conscience".

Pour cela, les 2 candidats "souhaitent une sensibilisation au respect de l’animal chez les très jeunes enfants pour qu’ils prennent conscience que l’animal est aussi une personne consciente. Ce sont des êtres qui ressentent la douleur, la joie, la souffrance et nous nous engageons à instaurer cela dans l’esprit des gens".

Parmi les envies fortes, ils souhaitent tous les deux "la création d’une délégation de protection animale, et que soit nommé un adjoint qui aurait en charge la question animale ainsi que la mise en service de policiers habilités à intervenir aux cotés des associations en cas de maltraitance animale avérée"
"Les humains ont des droits et nous souhaitons que les animaux aient des droits également et qu’ils puissent vivre dans notre société en ayant une dignité à part entière".

Enfin, concernant les évolutions, Isabelle Di Mascio estime "qu’il y a des prises de conscience, mais malgré tout rien n’est gagné et la société reste très divisée sur ces sujets".

Une nouvelle conférence, plus détaillée encore, sera donnée par toute l’équipe le 7 février à 18h à l’Hotel Splendid.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire