La Poste Thiers se met au coworking

Dans l'air du temps. Les startuppers remplacent désormais les facteurs dans l’ancien emblématique centre de tri postal situé en face de la gare SNCF de Nice-Centre. Un pas de plus dans la transformation de ce quartier et plus globalement de la ville de Nice en pleine rénovation.

Faire du neuf avec du vieux est une formule qui siérait bien a ce nouvelle espace d’échange collaboratif. Quelque 300 postes de travail, des bureaux privatifs, des salles de réunion, des espaces événementiel, des douches, des phone-boxes et même une salle de sport. L’ancien centre de tri de la poste Thiers, situé dans le centre de Nice, a bien changé. Un changement initié par la société Startway qui compte l’entreprise La Poste parmi ses actionnaires. Cette entreprise qui en appelle d’autres n’en pas à son coup d’essai puisqu’elle vient d’installer son 33e espace de coworking.

"Ce sera l’un des plus grands de la Côte d’Azur, explique Alice Tortech, la porte-parole de Startway. Notre stratégie est d’être présents partout en France. Le site de Nice est idéal, puisqu’il se situe à une vingtaine de minutes de l’aéroport et à quelques mètres de la gare SNCF."

De la location sur mesure

Cela fait maintenant quelques semaines que l’équipe niçoise de Startway a lancé la commercialisation des différents lots auprès des entrepreneurs intéressés pour y installer leur activité.

"Nous avons beaucoup de visites, ajoute Alice Tortech. Nos produits sont particulièrement adaptés aux salariés nomades ou aux créateurs de start-up. Notre modèle ultraflexible les séduit. Chez nous, il est possible de louer un espace à l’heure, au mois ou encore à l’année. Nous ne demandons pas à nos clients de s’engager pour trois, six ou neuf mois, comme cela se pratique beaucoup ailleurs. C’est très intéressant pour les start-up dont le nombre de collaborateurs peut se réduire ou augmenter brutalement. Pour travailler ici, il n’y a pas besoin de se soucier de quoi que ce soit. Il suffit d’apporter son ordinateur."

Les tarifs pour bénéficier de ses installations s’échelonnent de 5 euros de l’heure à 199 euros par mois (hors taxes).

Partager

Laisser un commentaire