La préfecture place les Alpes-Maritimes en vigilance sécheresse

Entre septembre et mars, période de recharge pendant laquelle la pluie vient s’infiltrer dans le sol pour remplir les nappes phréatiques, Météo France a comptabilisé 50% de pluie en moins. Une situation qui a poussé le préfet a mettre le département en vigilance sécheresse.

Dans les Alpes-Maritimes, il tombe généralement 660 millimètres d’eau sur cette période, entre septembre et mars. Cette saison, Météo France en a comptabilisé seulement 333 millimètres.

Le préfet des Alpes-Maritimes a donc décidé de signer un arrêté sécheresse de « mise en vigilance ». Concrètement, cela signifie que la préfecture incite fortement les maralpins à faire attention à leur consommation d’eau, et à vérifier qu’il n’y ait pas de fuites chez eux. Cela permettra de retarder au maximum la baisse du niveau des nappes phréatiques.

Cette année particulièrement sèche et les records d’ensoleillement du mois de janvier ont eu pour conséquence un lac de barrage qui ne va probablement pas se remplir, un niveau très bas des nappes phréatiques et des cours déjà à sec.

Pour retrouver des niveaux normaux, il faudrait qu’il pleuve plusieurs fois au cours du mois de mars, ce qui n’est pas prévu. Actuellement, les niveaux actuels ont trois mois d’avance sur les niveaux habituels.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire