La Préfecture renforce les mesures de lutte contre la propagation du virus dans les Alpes-Maritimes

Depuis le 27 août, le département des Alpes-Maritimes a été classé en zone de circulation active de la COVID-19. Les indicateurs (taux d’incidence, taux de positivité et nombre de clusters) sont toujours à la hausse.

Depuis le 27 août, le département des Alpes-Maritimes a été classé en zone de circulation active de la COVID-19. Les indicateurs (taux d’incidence, taux de positivité et nombre de clusters) sont toujours à la hausse.

Dans ce contexte, en concertation avec les autorités sanitaires et les élus, M. Bernard Gonzalez, préfet des Alpes-Maritimes, a décidé de limiter les horaires d’ouverture des bars et restaurants à 01h dans les communes de plus de 2000 habitants et à 23h pour celles de moins de 2 000 habitants.

Ces mesures ont comme objectif de prévenir et limiter les conséquences de l’épidémie sur la santé de la population.

Puis il y a le comportement des gens, loin d’être exemplaire, à l’État qui pourra jouer un rôle essentiel. Honnêtement, ce n’est pas gagné.

Partager

Laisser un commentaire