La Recyclerie des Moulins fête un an

Pierre-Paul Leonelli, adjoint au maire délégué à la propreté et à la collecte, a tenu à participer à l'anniversaire de la Recyclerie des Moulins.

Imaginé par la Métropole Nice Côte d’Azur, cette petite entreprise est confié à l’asociation Galice, dirigé par Jérôme Taverne.

Une organisation bien rodé

Tout les matins, une équipe part récupérer les encombrants dans le quartier des Moulins. La récolte du jour est ensuite trié, recyclé ou transformé et amélioré dans l’atelier de customisation. Tables, chaises, meubles, canapés, tout se transforment entre les mains des salariés en insertion. Les objets ont ensuite une seconde vie dans la boutique attenante. Les prix sont bas voir même dérisoires. Des livres pour quelques centimes, des objets décoratifs pour moins d’ un euros, la vente de ses anciens dêchets a rapporté plus de 17 048 euros de chiffres d’affaires en douze mois.

Environnement

Afin de sensibiliser les habitants du quartier au développement durable, deux jardins ont ouvert. Le premier a un but pédagogique : " On reçoit beaucoup de visites." confie Jérôme Taverne. Maternelle, primaire, collège, lycée, tout le monde a droit à une part de culture. Le deuxième jardin, plus étendu, est confié aux bons soins des habitants. " Ici, on cultive ce que l’on veut. Chacun vient et met la main à la patte." Ouvert à tous, aucune condition n’est requise pour venir manier le terreau.

Social

Grâce à la Recyclerie, 26 emploies ont été crée. L’entreprise emploi quatre salariés à temps plein et vingt-deux salariés en insertion. En plus de l’activité dans l’entreprise, deux conseillères en insertion professionnelle suivent leur progression. La clientèle est quand à elle constituée majoritairement de personnes habitant aux Moulins. Plus concrètement, 9200 visiteurs, viennent des 12 000 habitants du quartier. Selon Jérôme Taverne, il y également une clientèle lassée par la consommation de masse, plus éco-responsable.

La mairie de Nice a déjà pour projet d’ouvrir d’autre Recyclerie. Selon Pierre-Paul Leonelli, la prochaine pourrait voir le jour dans les quartiers est.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message