La Région Sud combat avec détermination la violence faite aux femmes

Hier, c'était la journée consacrée partout dans le monde à la lutte contre les violences faites aux femmes, en ce jour où chaque pays, sous l’égide des Nations Unies. Cette année 146 femmes sont décédées en France des suites de violences conjugales, soit 15 % de plus qu’en 2019.

À cette occasion, Renaud Muselier, président du Conseil Régional, a tenu à faire le point sur les actions en support de sa politique d’intervention et soutien.

En 2020, les associations de la région Sud ont constaté une augmentation de 34 % de signalement de violences conjugales. Plus de 10 348 personnes ont ainsi été accompagnées par les plannings familiaux et 18 332 par les CIDFF.

La Région a consacré 490 000€ de son budget au partenariat avec les Centres d’Informations sur les Droits des Femmes et des Familles (CIDFF), avec les structures du Mouvement du Planning Familial (MFPF), et avec l’ensemble des associations locales qui accompagnent les femmes victimes en les éclairant sur leurs droits.

La Région Sud s’est également mobilisée en faveur d’une ambitieuse politique de prévention de la délinquance. Pour cela, fait unique en France, elle a engagé avec le Ministère de la justice un partenariat pluriannuel qui vise à améliorer l’accès à la justice.

Ce sont ainsi 66 structures qui ont été financées en 2020 à hauteur de 1 484 000€ :

  • 20 000 victimes ont pu être accompagnées, dont 3 600 femmes victimes de violences conjugales,
  • 73 000 permanences d’aides aux victimes dans 71 communes se sont tenues,
  • 58 000 entretiens ou consultations juridiques ont été réalisés sur le territoire régional, soit avec un habitant sur cent.
  • enfin, la Région a financé les associations d’aides aux victimes à hauteur de 611 000€ en 2020, dont plus de 150 000€ consacrés au seul accompagnement des femmes victimes de viols ou d’agressions sexuelles.
Partager

Laisser un commentaire