La situation des stations de ski toujours dans le brouillard

Il faut reconnaître que la clarté ce n'est pas la prérogative de la gestion de la situation sanitaire des stations de ski , dont la fermeture des remontées mécaniques au public provoque des remous chez les acteurs de la montagne.

Un nouveau décret publié samedi 6 décembre au Journal officiel modifie le décrét du 29 octobre et précise les conditions d’accès des téléskis, télésièges et autres télécabines en cette période de pandémie de Covid-19.

Le décret autorise l’utilisation des remontées mécaniques par les "mineurs licenciés au sein d’une association sportive affiliée à la Fédération de ski". Jusqu’à présent seuls y étaient autorisés les jeunes espoirs, des athlètes de clubs listés PPF qui se forment à une carrière professionnelle pour représenter la France en compétitions et les skieurs de haut niveau pour poursuivre leurs entraînements sur les pistes.

Cette nouvelle disposition n’a pas l’aire de satisfaire ni les représentants du secteur ni les élus locaux qui les soutiennent pour des évidentes raisons électorales.

Entre les cercueils et les bulletins de vote leur choix est fait. Ils doivent penser , cyniquement, que les morts ne votent plus. Alors il vaut mieux penser aux vivants. C’est triste mais c’est comme ça !

La visioconférence de vendredi prochain avec le Premier Ministre Jean Castex pour possible revoyure de l’interdiction s’annonce musclée. Ancien rugbyman, le catalan doit s’attendre une rentrée en mêlée à l’ancienne.

Partager

Laisser un commentaire