La station souterraine Alsace Lorraine accueille sa 1re rame de tramway

En 1895, Louis Lumière filmait l'arrivée d'un train en gare de la Ciotat. On assistait au premiers balbutiements du cinéma. Ce jeudi 21 mars, nous avons pu assister à l'arrivée de la 1re rame du tramway dans la station souterraine Alsace Lorraine, en présence du maire de Nice, Christian Estrosi, et de nombreux élus.

Le Lancement des 1er essais de la rame de tramway dans le tunnel s’inscrit dans l’agenda de travaux arrivant bientôt à leur terme. En Juin 2019, si aucun retard n’est prévu d’ici là, la ligne « Est-Ouest » du tramway devrait fonctionner jusqu’aux stations Alsace Lorraine et Jean Médecin. L’intégralité du réseau sera en activité pour la fin de l’année. En attendant, nous sommes descendus dans les entrailles de la terre afin de découvrir à quoi ressemblera cette fameuse station souterraine.

D’un point de vue architectural, les quatre stations souterraines ont été pensées comme volumineuses, mais en gardant à l’esprit de ne pas perdre l’utilisateur dans l’espace, en gardant une accessibilité confortable et agréable. Le recouvrement des murs est réalisé avec des pierres de luserne qui sont assez claires, celui du sol avec du basalt, une pierre beaucoup plus sombre. Le faux plafond est, quand à lui, en forme de courbe afin d’améliorer l’acoustique.

L’artiste Jean-Charles Blais s’est chargé de l’habillage de la station Alsace Lorraine en s’inspirant du papier découpé. On peut ainsi découvrir, le long des murs, plusieurs formes de couleur rouge. L’œuvre s’adapte à son environnement, en laissant aux utilisateurs le soin de recomposer et de renverser les formes selon leurs perspectives.

Des puits de lumière viendront éclairer une partie de cet espace souterrain organisé en trois niveaux distincts, comme illustré ci-dessous :

À la surface, le jardin Alsace Lorraine conservera sa végétation avec très peu d’impact sur l’aménagement existant. On retrouvera des palmiers et diverses fleurs exotiques.

Partager

à propos de l'auteur

Jane Doe

Aucune information sur l'auteur.

Laisser un commentaire

Qui êtes-vous ?
Votre message